Un retour outre-Atlantique plus rapide que prévu !

Carlos Tavares avait annoncé en début d'année le retour de Peugeot aux États-Unis à l'horizon 2026, une annonce qui avait déjà enthousiasmé les aficionados de la marque au Lion. Avec d'excellents résultats, PSA veut de nouveau se globaliser et prévoit d'envoyer ses marques sur d'autres continents. Citroën devrait, de son côté, atteindre l'Inde, tandis qu'Opel sera envoyé en Russie. Mais alors que le PDG avait annoncé 2026 comme date d'entrée sur le marché américain, il semblerait que ce soit finalement prévu pour plus tôt.

La prochaine génération de Peugeot 308, qui sera lancée sur le marché en 2021, devrait en effet faire carrière outre-Atlantique également. Le nom de code de la future compacte est P5, et elle serait déclinée en trois versions : P51, la berline, P52, qui serait le break, et P54, une version crossback qui serait donc surélevée et arborerait un aspect légèrement baroudeur. Et cette P54 existe aussi avec un code P54US, qui serait aussi nommé P5NA en interne.

Le sigle US ne laisse que peu de doutes quant à la destination de ce modèle, qui sera par ailleurs produit à Mulhouse, et non à Sochaux, l'usine historique de la marque, qui devrait récupérer la production des SUV. La Peugeot 508 avait fait une apparition remarquée au pays de l'Oncle Sam et le constructeur va certainement y lancer plusieurs modèles dans le futur. Reste à voir si le pari sera gagnant du côté de Peugeot et si les ventes grimperont en conséquence, pour faire suite à une progression impressionnante ces dernières années.

En 2018, PSA avait fait fort avec 3,87 millions de voitures vendues, un chiffre d'affaires de 74 milliards d'euros (+ 19 %) et un bénéfice net de 2,83 milliards d'euros, soit 47 % de mieux que l'année précédente. Mais le directoire du groupe n'était pas ravi que 79 % des ventes dépendent de l'Europe, et veulent donc s'attaquer à de nouveaux marchés.