Le flat-six 4,0 litres qui équipe le Cayman GT4 offre de nombreuses possibilités.

Attendues depuis plusieurs mois, les Porsche 718 Cayman GT4 et Boxster Spyder ont été présentées il y a un peu plus d'un mois. Il faut dire que les clients et les fans sont passés à peu près par tous les états, surtout quand il était question pendant un temps que ces sportives soient pourvues du 2,5 litres quatre cylindres qui équipe les Cayman GT4 et Boxster S. Une fois la rumeur du quatre cylindres balayée d'un revers, certains imaginaient bien l'incorporation du flat-six 3,0 litres bi-turbo. Finalement, les ingénieurs ont opté pour la meilleure des solutions : un flat-six 4,0 litres atmosphérique dérivé du 3,0 litre bi-turbo de la 911 (992) Carrera.

Si plus de 500 chevaux, comme la précédente GT3 RS, cela semble déraisonnable pour une si "petite" voiture, il y a tout de même encore un peu de marge pour une version plus épicée, un 718 Cayman GT4 RS par exemple ? Pourquoi pas, c'est en tout cas ce que laisse entendre Markus Baumann, responsable du développement du flat-six chez Porsche, à l'occasion d'une interview accordée à nos confrères australiens de chez CarSales : "Oui. Nous pourrions bien sûr obtenir plus de puissance. Lorsque nous prenons les technologies de la GT3 telles que les bielles en titane, ou le carter sec... lorsque vous appliquez ces technologies à ce moteur 9A2, vous pouvez générer beaucoup plus de puissance que 420 chevaux. Nous avons déjà développé ces technologies et nous pourrions facilement les rassembler", a-t-il déclaré.

La Porsche Cayman GT4 et le Boxster Spyder génèrent tous les deux une puissance maximale disponible à 7600 tr/min et un rupteur situé à 8000 tr/min. Markus Baumann a déclaré que le moteur pourrait atteindre un régime encore plus élevé : "Vous avez deux possibilités. Soit réduire le frottement ou aller à des régimes moteur plus élevés pour créer plus de puissance. Les deux sont possibles et c'est aussi bien possible avec la famille de moteurs [turbocompressés] 9A1 et la famille de moteurs 9A2", a déclaré Markus Baumann. Cela dit, notre protagoniste a tenu a tempérer les ardeurs de certains en ajoutant que les choses qui peuvent paraître les plus simples ne le sont pas en terme d'ingénierie. Il a notamment donné l'exemple du développement de l'actuelle GT4 où les ingénieurs ont du se heurter à de nombreux obstacles pour augmenter le rupteur à 8000 tr/min au lieu des 7800 tr/min par rapport à l'ancien GT4 doté du 3,8 litres.

Peut-on tabler sur un Cayman GT4 RS à environ 450 chevaux donc ? Le chef du développement du flat-six a paré à la question : "Je dirais que tout est possible, c'est juste une question d'effort. C’est aussi une question de stratégie. Avec beaucoup d’investissements dans le développement, vous pouvez réaliser beaucoup de choses avec les voitures. Pour le moment, je pense que 420 chevaux, c'est suffisant pour cette voiture. Pour le moment, pour des raisons stratégiques, nous devons garder un peu de distance par rapport à la 911 GT3."

Si le Cayman GT4 RS voit le jour, ce ne sera pas avant 2021. D'ici là, l'année prochaine, la GT4 et le Boxster Spyder auront le droit à une déclinaison PDK. Effectivement, à l'heure où nous écrivons ces lignes, ces modèles ne sont disponibles qu'en boîte manuelle. Pour finir, Markus Baumann a également précisé que ce flat-six 4,0 litres atmosphérique sera prochainement installé à bord de nouvelles voitures, sans en dévoiler leurs identités.

'

Galerie: Porsche 718 Cayman GT4