Le PDG de chez Porsche, Oliver Blume, s'est voulu rassurant concernant l'avenir de la 911.

Récemment, de nombreuses informations concernant l'avenir de certains modèles chez Porsche ont envahi la toile. En effet, Porsche amorce une transition énergétique sans précédent avec l'arrivée de la Taycan, son premier modèle 100 % électrique, et affiche ses ambitions pour 2025 avec une volonté de réaliser 50 % de ses ventes en électrique ou en hybride. Avec un seul modèle 100 % électrique au catalogue pour le moment et quelques versions hybrides, il va falloir que la gamme évolue. Ce sera chose faite au début de la prochaine décennie avec la seconde génération du Macan et sa version 100 % électrique, mais aussi l'arrivée de la seconde phase de la 911 (992) actuelle qui accueillera une motorisation hybride. Sans compter que la prochaine génération de Cayman et Boxster pourrait aussi passer à l'électrique.

De l'essence synthétique ?

Et pourquoi pas une 911 100 % électrique à l'avenir ? Si la technologie d'aujourd'hui ne le permet pas, pour la simple et bonne raison que les batteries seraient trop lourdes pour coller à la philosophie de la 911, nous sommes en droit de nous demander si, le jour où la technologie sera au point, la 911 passera au tout électrique. À l'occasion d'une interview d'Oliver Blume, le PDG de chez Porsche, à nos confrères de chez Autocar, ce dernier nous a livré quelques indices sur l'évolution de la 911 à plus ou moins long terme : "Je suis un grand fan de la 911 et nous continuerons [avec un moteur thermique] aussi longtemps que nous le pourrons. Le secret, c'est de concevoir des moteurs thermiques plus efficaces et, dans 10 ans peut-être, utiliser de l'essence synthétique", a-t-il déclaré avant de poursuivre : "Nous sommes actuellement dans une période trop précoce pour le faire, cela reste très coûteux en terme d'investissement, mais d'ici dix ans, ce sera peut-être une option. Pour la 911, cela correspondrait parfaitement."

L'hybride comme solution à court terme

"La seule chose à laquelle nous pensons aujourd'hui, c'est au développement d'une 911 hybride à très hautes performances", a déclaré Oliver Blume. Au-delà du mythe 911, la gamme Porsche s'articule autour d'autres modèles, eux aussi concernés par cette transition énergétique. "Nous avons une stratégie très claire pour les 10 à 15 prochaines année", a ajouté Oliver Blume. "Nous continuerons avec nos moteurs à essence et nos offres hybrides. Nous réfléchissons encore aujourd'hui à la manière de concevoir des moteurs hybrides toujours plus performants, et je pense que c'est la raison du succès de la Panamera et du Cayenne hybride."

Trois piliers

Les voitures thermiques font partie de l'un des trois piliers de la stratégie Porsche. Les deux autres, logiquement, sont les hybrides et les électriques. Ce dernier fut inauguré par la Taycan, puis sera complété l'an prochain par la version Cross Turismo en attendant le Macan électrique pour 2022. Au-delà de ces trois modèles, Oliver Blume s'est montré plutôt ouvert d'esprit : "Pour l’avenir, nous sommes très flexibles car les différentes régions du monde se développeront différemment, en termes d’infrastructures, mais aussi concernant les besoins de la population. Notre idée est d'offrir dans chaque segment − sportives, SUV et berlines − tous ces piliers : essence, hybride et électrique. Maintenant, nous avons l'occasion de voir comment seront accueillies ces voitures et nous sommes flexibles concernant le moment et les modèles que nous allons électrifier à la suite."

'

Galerie: Porsche 911 Carrera (992) 2019