Le bonus pourrait être supprimé pour les voitures vendues à plus de 60'000 €.

Dès le 1er janvier 2020, les choses vont changer. Comme nous l'avons vu dernièrement, le gouvernement va durcir le malus écologique. Pour rappel, le seuil sera fixé à 110 g/km, de plus, dès le 1er mars 2020, le barème réalisé selon les données WLTP entrera en vigueur. Jusqu'à présent, le bonus écologique de 6000 € n'avait pas été touché. Tous les acheteurs d'un véhicule électrique peuvent y prétendre, ce qui permet de réduire le prix de leur voiture zéro émission. 

Ce bonus écologique est un coup de pouce donné aux voitures propres. Cependant, selon le journal Le Parisien, la fin est toute proche. On reprochait au gouvernement d'accorder le bonus écologique à tous les véhicules neufs, quel que soit leur montant. Or, les clients d'un véhicule électrique ne sont pas tous logés à la même enseigne. Certains en ont plus besoin que d'autres. C'est pour cette raison que le gouvernement voudrait réduire ou supprimer le bonus écologique pour une certaine catégorie de véhicules. 

Porsche Taycan 2020
Essai Tesla Model S 75D

Selon les journalistes à l'origine de cette information, tous les véhicules zéro émission dont le montant dépasse 45'000 € verront leur bonus écologique divisé par deux. Mais ce n'est pas tout, car les véhicules de la catégorie supérieure, ceux dont le prix d'achat est supérieur à 60'000 €, ne pourront plus bénéficier du bonus écologique. Ainsi, si cela est vrai, les clients d'une Tesla Model S ou Model X, par exemple, ne pourront plus bénéficier du bonus. Pour les constructeurs, ceux dont les voitures sont vendues à un prix inférieur à 45'000 €, ils devront minutieusement réétudier leur grille tarifaire, car en achetant un véhicule propre, et en intégrant quelques équipements, le prix final pourrait dépasser le seuil de 45'000 €. Certains constructeurs risqueraient de perdre des ventes.

L'an dernier déjà, Joël Giraud, député LREM, préconisait dans un rapport au nom de la commission des finances de l’Assemblée nationale de ne plus attribuer d'aide aux voitures électriques vendues 60'000 € ou plus. Ceci dans le but de  "garantir une aide incitative pour le financement de véhicules dont la performance écologique n’est pas remise en cause par la taille de la batterie".

Source: Le Parisien