Pour limiter les émissions de CO2 !

Alors que l'Autobahn est vue comme un joyau de l'automobile allemande à part entière et nourrit les fantasmes de ceux qui veulent pouvoir rouler vite en toutes circonstances, la fameuse autoroute allemande sur laquelle aucune limite n'est appliquée continue d'avoir un nombre de détracteurs en hausse. En effet, celle-ci est décriée tout d'abord pour l'argument de la sécurité routière, qui n'est évidemment pas la priorité sur ces tronçons, mais un autre point de vue s'invite de plus en plus dans le débat, celui de l'écologie.

Une idée qui est évidemment à prendre en compte, en cette époque de limitations en tous genres pour essayer de réduire au maximum les émissions de CO2 et les rejets polluants dans le milieu de l'automobile. Une ancienne étude avait déjà statué que l'instauration d'une limite définie à 130 km/h sur l'intégralité du réseau autoroutier allemand pourrait réduire annuellement les émissions de CO2 d'environ 2 à 3 millions de tonnes. Celle-ci est désormais rejointe par deux autres recherches, qui mettent en lumière les mêmes conclusions.

En 2018, une autre étude avait déjà validé ces chiffres, et l'ADAC, qui est l'association des automobilistes allemands, publie désormais un rapport confirmant ces faits. Une réalité qui ne peut plus être considérée comme une posture ou une lubie de la part des écologistes, puisque l'ADAC elle-même, très longtemps opposée à des limites, se range aujourd'hui derrière cette étude et confirme que l'instauration de limites serait une bonne chose.

En Allemagne, les transports rejettent 168 millions de tonnes de CO2 par an, ce qui est considérable, et si les deux ou trois millions de tonnes en jeu semblent ne représenter qu'une infime partie du problème, il serait pourtant facile de les atteindre. Il n'y a aucun caractère liberticide à imposer une limitation de vitesse sur autoroute, et ces millions de tonnes de pollution évités permettraient de faire un pas vers l'écologie, dans un pays qui peine encore à prendre une impulsion dans ce domaine, comme en témoigne l'ouverture récente d'une nouvelle centrale à charbon.