La marque DS continue de garnir sa gamme et compte désormais une grande berline autour de ses deux SUV.

Difficile de se faire une place sur le marché des constructeurs premium quand on est une jeune marque. DS, qui est âgé de maintenant six ans, en est bien conscient et estime qu'il faudra vingt ans pour se construire une image de constructeur vraiment haut de gamme.

Le temps de créer une gamme complète et compétitive, le temps de mailler les différents marchés d'un réseau efficace. Laissera-t-on assez de temps à la marque ? Seul l'avenir nous le dira. En attendant, DS présente aujourd'hui, avec un peu de retard sur les plans initiaux, sa troisième vraie voiture estampillée DS : la DS 9.

Un nouveau parti pris

Esthétiquement, nous vous laisserons vous faire votre propre opinion, mais DS peine malheureusement à cacher ses ambitions chinoises pour cette version normalement destinée au monde entier. Comme c'est le cas pour les SUV déjà présents au catalogue, l'ensemble est très chargé avec des formes assez compliquées et beaucoup d'éléments chromés. Comme d'habitude, la finition "Performance Line" avec les chromes remplacés par des éléments noirs texturés, devraient rendre la voiture un peu moins extravagante et plus consensuelle.

Malgré tout, nous avons toujours l'impression que DS veut un peu trop en faire avec ses voitures, avec beaucoup d'éléments clinquants, qui doivent certainement plaire au marché asiatique, certes, mais qui font sans doute un peu "too much" sur le marché européen. Nous faisons bien évidemment référence, par exemple, à cet immense jonc chromé qui parcourt le capot. En revanche, nous apprécions le petit clin d'œil à la Citroën d'antan avec non pas des répétiteurs de clignotants au niveau de la lunette arrière mais des cornets faisant offices de "feux de position latéraux". Néanmoins le style demeure assez clivant, et même sur son marché natal, le succès de la DS 9 n'est pas forcément assuré. Nous suivrons les chiffres de ventes avec le plus grand soin.

DS 9 (2020)
DS 9 (2020)

L'électrification en filigrane

En termes de dimensions, la DS 9 est une grande berline puisqu'elle revendique 4,93 mètres en longueur et 1,85 mètre en largeur. Sa silhouette de berline Coupé sans montant au niveau des vitres n'est pas sans rappeler la Peugeot 508, qu'elle reprend comme base technique d'ailleurs, puisqu'elle repose sur la plateforme EMP2. Il s'agit néanmoins d'une version modifiée et allongée pour arriver à un empattement de 2,90 mètres. Concernant les motorisations, la version E-Tense qui nous intéresse le plus propose un bloc 1,6 litre turbo essence PureTech associé à une motorisation électrique cumulant 225 chevaux.

La voiture est capable de parcourir entre 40 et 50 kilomètres (WLTP) en mode zéro émission grâce à une batterie de 11,9 kWh. La motorisation électrique, intégrée à la boîte de vitesses automatique à huit rapports, atteint une puissance maximale de 80 kW (110 chevaux) et 320 Nm. Le chargeur embarqué de 7,4 kW permet de recharger la batterie en 1h30 sur une borne de recharge domestique ou publique avec le câble livré de série.

C'est pour l'instant la seule motorisation qui sera proposée en version hybride, mais deux autres motorisation E-Tense de 250 chevaux avec deux roues motrices et une autre de 360 chevaux avec quatre roues motrices vont arriver prochainement. Du côté des motorisations thermiques, DS annonce que la DS 9 sera proposée avec un moteur essence PureTech de 225 chevaux associé à une boîte automatique à huit rapports.

DS 9 (2020)
DS 9 (2020)

De nombreuses aides à la conduite

En termes de technologies, la DS 9 embarque évidemment de nombreuses aides à la conduite, des aides que nous connaissons déjà d'ailleurs sur le DS 7 Crossback. La DS 9 est équipée du "Drive Assist" permettant d'avoir accès à un système de conduite autonome de niveau 2 grâce à l'aide au maintien dans la ligne ou encore le régulateur de vitesse adaptatif. Il y a également la vision de nuit, le "DS Park Pilot" permettant à la voiture de se garer seule ou encore le détecteur de fatigue.

La voiture est aussi pourvue de la suspension pilotée avec la technologie "DS Active Scan Suspension" qui, grâce à une caméra qui scanne la route, les capteurs d’assiette, les accéléromètres et les détecteurs des trains roulants enregistrent tous les mouvements et les transmettent au système qui prépare chacune des roues afin de renforcer la sécurité, l’agrément et d’offrir un confort annoncé comme "sans pareil".

DS 9 (2020)
DS 9 (2020)

Rendez-vous au second semestre 2020

Pour le moment, DS n'a pas encore dévoilé les prix de sa nouvelle grande berline. Nous savons simplement qu'elle sera produite en Chine et bien évidemment vendue en France. Sa commercialisation interviendra à l'occasion du deuxième semestre 2020.

Galerie: DS 9 (2020)