L'inspiratrice de la Renault Mégane 3.

Présentée au Salon de Genève, la Renault Altica n'est peut-être pas le concept le plus mémorable de la firme aux losanges.

C'est en 2006 que ce concept a vu le jour. Il annonçait l'arrivée de la Renault Mégane 3 qui arriva sur le marché quelques années plus tard et qui connut un beau succès. 

Bien sûr, certains éléments de l'Altica n'ont pas été conservés tels que les portes en élytre et ce design très "Shooting Brake".

Galerie: Renault Altica Concept (2006)

L'Altica mesure 4,27 m de long, 1,83 m de large et 1,36 m de haut. Son empattement est de 2,62 mètres. Elle est plus grande que la Renault Mégane 3 mais plus petite que le dérivé break.

Son habitacle était assez révolutionnaire et futuriste pour l'époque. Il comprenait quatre sièges séparés et indépendants. Les deux sièges arrière étaient rabattables et permettaient de dégager un bel espace de chargement de 1300 litres au niveau du coffre. 

En ce qui concerne les sièges avant, ils étaient fixes. Ainsi, pour avoir une position de conduite idéale, il fallait que le conducteur utilise le réglage électrique du pédalier, du volant et de toute l'instrumentation.

Renault Altica Concept (2006)

L'Altica avait des feux de jour, ce qui était très rare à cette époque. On retrouvait aussi des éléments aérodynamiques actifs, un toit ouvrant et panoramique et des jantes de 21 pouces. Sur le plan mécanique, l'Altica utilisait un moteur turbo diesel quatre cylindres de 2,0 litres développant 177 chevaux. En substance, c'était le même 2.0 dCi qui équipait la Laguna et qui était associé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports.

En ce qui concerne les performances, l'accélération de 0 à 100 km/h était annoncée à 7,5 secondes. Enfin, l'Altica se voulait économe avec une consommation de seulement 5,3 litres aux 100 km.