De nombreux problèmes sur plusieurs marques ? Non, un seul problème pour des produits identiques.

La technologie sauve des vies, permet de réduire la consommation et elle a bien d'autres avantages. Mais la technologie est aussi devenue une démise pour les constructeurs. Un peu comme en high-tech où il n'est pas rare de voir des produits sortir puis être patchés dans les premiers jours de leur commercialisation.

L'épine dans le pied de Volkswagen AG s'appelle "eCall" et fait fondre les méninges des ingénieurs du groupe depuis plusieurs semaines, si ce n'est pas des mois. Nous vous avions déjà présenté ce souci dans un autre article, mais pour résumer, il s'agit d'un équipement obligatoire dans une voiture neuve. En fait, le logiciel de SOS ne parviendrait pas à entrer en contact avec les secours, cocasse non ?

Le problème est suffisamment grave (et le risque d'une amende de l’Europe pour avoir vendu des voitures non équipées d'un dispositif fonctionnel plane au-dessus de VAG) pour que le groupe décide de suspendre les livraisons de ses 4 modèles phares : Audi A3Seat Leon, Skoda Octavia et enfin Volkswagen Golf 8. Cette dernière ayant initié le mouvement il y a déjà quelques jours. Le problème a en effet d'abord été identifié sur une Golf 8 et comme les 4 autos sont toutes jumelles (grâce à la plateforme MQB) le problème a rapidement été identifié chez les autres compactes du groupe.

Qu'advient-il de votre toute nouvelle Golf 8 alors ? Et bien elle est stockée dans un parking à la sortie d'une des 3 usines VW qui produisent la voiture. Même chose pour les autres marques. Elles attendent sagement que la matière grise de VAG trouve une solution pour pouvoir rejoindre les concessions et leurs propriétaires. Un porte-parole du groupe a affirmé qu'un correctif arriverait mi-juin, lors d'une mise à jour du système d'exploitation des ordinateurs embarqués. Mise à jour qui devrait tout remettre dans l'ordre, on l'espère.