Diverses études ont donné l'impression qu'une famille entière était prévue pour la petite VW up!. Le "Milano Taxi", que Volkswagen a présenté en avril 2010, était particulièrement prometteur. Il a été suivi la même année par le "London Taxi" et le "Berlin Taxi", qui ne différaient que par leurs couleurs.

Le Milano Taxi, qui semblait proche d'un modèle de série, était basé sur l'étude "space up" présentée pour la première fois au Salon de l'automobile de Tokyo en octobre 2007. Cependant, la différence la plus significative était que le Milano Taxi n'avait que deux portes.

VW Milano Taxi

L'équipe de développement a doté le taxi d'une large porte coulissante s'ouvrant vers l'avant, avec un système cinématique à deux axes entièrement nouveau. Avec ses 3,73 mètres de long, le Milano Taxi était environ 15 centimètres plus long que la VW up!.

Sur le plan stylistique, VW avait rendu transparentes les zones extérieures du toit comme dans le cas de l'autobus VW Samba des années 1950. La peinture bicolore de l'étude, en vert et noir, est un hommage de la marque Volkswagen à la métropole de la mode qu'est Milan ; les taxis portaient autrefois cette combinaison de couleurs.

Il n'y avait délibérément aucun siège passager à bord de ce taxi. Au lieu de cela, comme dans la plupart des taxis londoniens, il y avait un espace de rangement pour les bagages. Les passagers peuvent facilement les ranger eux-mêmes et les fixer au moyen d'un support en appuyant sur un bouton. Le compartiment à bagages à proprement parler (situé derrière la banquette arrière) n'est utilisé que pour les petits bagages afin de laisser le plus d'espace possible aux passagers arrière.

VW Milano Taxi

L'espace à bord était remarquable, une propulsion électrique le rendait possible. Selon VW, le dégagement au niveau des genoux derrière le siège du conducteur atteint 120 millimètres, c'est presque autant qu'à bord d'une berline de luxe. Ceux qui prenaient place à l'arrière, à droite, pouvaient même se dégourdir les jambes grâce à l'absence de siège passager. 

L'interface pour les taxis était entièrement nouvelle, les affichages et les commandes essentiels étant concentrés dans un écran tactile de huit pouces situé dans la zone de la console centrale. Le groupe d'instruments situé devant le conducteur est également lié à l'écran tactile de la console centrale.

VW Berlin Taxi

Les petits taxis étaient alimentés par un moteur électrique d'une puissance maximale de 85 kilowatts (puissance continue : 50 kilowatts = 68 ch). Le moteur est alimenté en énergie par une batterie au lithium-ion intégrée dans la partie inférieure. 

En raison du poids relativement faible du véhicule (1500 kg), il devrait être possible de parcourir des distances allant jusqu'à 300 kilomètres. Selon l'infrastructure de charge disponible et l'état de charge actuel, la batterie pourrait être rechargée jusqu'à 80 % en un peu plus d'une heure.

Dommage que ces petits taxis ne soient jamais entrés en production. Le court porte-à-faux avant n'aurait probablement pas été suffisant pour un moteur à combustion interne. Mais avec la propulsion électrique, VW aurait eu un concurrent intéressant à la BMW i3. Peut-être qu'Herbert Diess ira fouiller dans ces archives pour créer la Volkswagen ID.1.

Galerie: VW Berlin/Milano/London Taxi (2010/2011)