Il fut une époque, pas si lointaine, où les berlines et les breaks étaient les seules alternatives pour ceux voulant un minimum d'habitabilité et d'espace à bord. Puis sont arrivés sur le marché les monospaces et les SUV. Si les monospaces ont eu leurs heures de gloire, leurs ventes ont largement diminué ces dernières années, au profit des SUV.

Quand s'arrêtera d'ailleurs la vague infernale des SUV qui déferle sur le monde de l'automobile ? Certainement pas demain, bien au contraire, puisque les offres des constructeurs sont toujours plus nombreuses. Du côté de chez Volvo, les SUV représentent d'ailleurs 75 % de leurs ventes, notamment grâce aux XC40, XC60 et XC90, qui embarquent, en plus de ça, des motorisations micro-hybrides ou hybrides rechargeables permettant de réduire assez drastiquement leurs émissions de CO2 afin de ne pas se faire épingler par Bruxelles.

Recharge Volvo C40
Le Volvo C40 Recharge, un nouveau SUV 100 % électrique au catalogue de la marque.

Et Volvo ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Preuve en est, la marque vient de présenter un nouveau SUV, coupé cette fois-ci, avec le C40, un dérivé du XC40 que nous connaissons déjà. Et pour continuer son offensive sur le segment des SUV, le patron de la firme suédoise, Håkan Samuelsson, a expliqué que "Volvo comptait encore trop de berlines et de breaks" et que certains de ces modèles "devraient disparaître".

La disparition de certaines berlines et de certains breaks va permettre à Volvo de se concentrer sur d'autres segments, à commencer par celui des SUV urbains, le XC40 étant actuellement leur plus petit SUV. Les XC20 et C20 ont déjà été confirmés par la marque d'ailleurs. Ces deux modèles auront le droit à des motorisations 100 % électriques, comme le XC90 de nouvelle génération qui devrait arriver d'ici l'année prochaine. Certaines rumeurs annoncent même l'arrivée probable d'un XC100, un rival des BMW X7 et autres Mercedes-Benz GLS.

Si la part des SUV dans les ventes globales de Volvo devrait encore augmenter, Håkan Samuelsson ne compte pas non plus faire de la firme suédoise une marque 100 % SUV, comme il l'explique dans les colonnes de nos confères de chez Autocar : "une voiture plus basse pourrait aussi être vraiment intéressante, d'autant plus que nous passons à l'électrique et nous avons besoin d'une résistance à l'air plus faible". En d'autres termes, les berlines et les breaks ne vont pas totalement disparaître, les clients auront simplement moins de choix s'ils souhaitent un modèle S ou V.

Quelle que soit la carrosserie, la plupart des nouveautés chez Volvo seront des véhicules électriques. Volvo a promis d'abandonner le moteur thermique d'ici la fin de la décennie. Ainsi, le nouveau C40 Recharge sera suivi de cinq véhicules électriques d'ici 2025, date à laquelle l'entreprise estime que les ventes seront réparties également entre les véhicules électriques et les hybrides rechargeables.