Le moteur a été dégonflé à 912 chevaux pour cette phase de test.

Des progrès sont réalisés sur ce qui pourrait être la troisième voiture de série à franchir la barrière des 300 mph. Soit 482 km/h. Hennessey Performance explore les propriétés aérodynamiques de son hypercar Venom F5 en situation réelle et a récemment achevé la première des trois phases d'évaluation, atteignant ainsi les 200 mph, 321 km/h.

Les essais ont commencé en février dans les installations de Hennessey au Texas avant de se dérouler sur une ancienne piste de l'armée de l'air américaine en Arkansas. Grâce à une piste de 2,2 miles (3,5 km), l'ingénieur en chef de Hennessey Performance, John Heinricy, a pu atteindre cette étape sans qu'aucun problème ne soit signalé par la F5 tant attendue. Pour cette étape des essais, le moteur V8 6,6 litres biturbo a été dégonflé à "seulement" 900 chevaux (671 kilowatts), soit environ la moitié des 1842 chevaux (1355 kW) pour lesquels le moteur est conçu.

Galerie: Hennessey Venom F5 tests aérodynamiques

"Chaque partie de notre programme de développement vise à rendre la Venom F5 la meilleure possible avant que les livraisons aux clients ne commencent vers la fin de cette année", a déclaré Heinricy. "Notre prochaine phase est la plus intense, elle se concentre sur les caractéristiques de conduite de la voiture. Nous partagerons nos essais entre les circuits de course et les routes du Texas, tandis que nous récolterons des données, affinerons chaque élément et perfectionnerons ce monstre des hypercars."

Selon Hennessey Performance, la première phase s'est achevée avec succès. Pour la deuxième phase se concentrant sur la maniabilité et le retour d'information du conducteur, il est prévu de visiter plusieurs circuits, y compris des sites notables comme Laguna Seca et Circuit of the Americas.

Des essais seront également effectués sur des routes publiques afin de recueillir des données et, bien que Hennessey "libère" le puissant moteur V8, son plein potentiel ne sera pas exploré avant l'automne, lors de la phase d'essai finale. C'est à ce moment-là que l'accélération, la stabilité à haute vitesse et le freinage seront testés. On peut supposer que c'est également à ce moment-là que les essais de vitesse maximale seront effectués.

Bugatti et SSC ont tous deux battu Hennessey dans la conquête des 300 mph, non sans controverse à chaque tentative. La Chiron Super Sport 300+ a été la première, avec une vitesse de 304 mph (489 km/h) avec le prototype Longtail. Toutefois, cette vitesse n'était pas officielle car elle n'a effectué qu'un seul passage dans une seule direction, ce qui signifie que les effets potentiels des changements d'altitude et de la vitesse du vent n'ont pas pu être annulés. De plus, la version de production sera limitée électroniquement à une vitesse maximale de 273 mph (439 km/h).

Quant à SSC, la Tuatara a choqué le monde de l'automobile en octobre 2020 en revendiquant une vitesse de pointe officielle de 316 mph (508 km/h), y compris un passage qui a vu l'hypercar atteindre un stupéfiant 331 mph (532 km/h) sur sa course de retour. Cependant, il a été révélé plus tard que les images n'étaient pas tout à fait exactes et que la société qui a fourni l'équipement de mesure de la vitesse n'a pas confirmé les données, ce qui a jeté une ombre sur la validité de la tentative.

SSC a enchaîné avec un parcours sur un tronçon d'asphalte beaucoup plus petit et a atteint une vitesse combinée de 282,9 mph (455 km/h), remportant sans équivoque le titre de voiture de série la plus rapide du monde. SSC prévoit actuellement d'autres essais pour dépasser les 300 mph.

Galerie: 2020 SCC Tuatara

Hennessey vise une vitesse de 311 mph (500 km/h) pour la Venom F5, et si les choses se déroulent comme prévu, cela pourrait bien arriver à l'automne.