Comme annoncé par Luca de Meo, le patron du groupe au Losange, Renault Sport change de nom.

En janvier dernier, Luca de Meo, le patron du groupe Renault, a présenté la "Renaulution", à savoir le nouveau plan stratégique de l'entreprise et de ses quatre marques. Et parmi les annonces importantes, c'est évidemment la prise de pouvoir d'Alpine, qui fait désormais office de marque sportive au sein du groupe, avec notamment le changement de nom de l'écurie Renault F1 Team par Alpine F1 Team.

Et après l'écurie de Formule 1, c'est au tour de la marque Renault Sport en elle-même de changer de nom, puisqu'à compter du 1er mai 2021, Renault Sport Cars, dont le site est basé aux Ulis, devient Alpine Cars.

"Dans le cadre de la réorganisation de Renault Group par marque, il est essentiel que les différentes entités qui composent la Business Unit portent chacune le nom d’Alpine et incarnent les valeurs et les ambitions de la marque. Alpine a vocation à être une marque premium sport à l’avant-garde de l’innovation et de la technologie. Alpine Cars par son expertise et son expérience dans les véhicules de sport est une carte maîtresse dans l’atteinte de nos objectifs", explique Laurent Rossi, le directeur d'Alpine.

Peu à peu, les Renault Sport vont donc être amenées à disparaître, leur dernière représentante étant la Mégane R.S., puisque la Clio R.S. n'a pas été renouvelée. La Renault Mégane R.S. tirera sa révérence en 2023, avant d'être, probablement, remplacée par une déclinaison électrifiée. C'est d'ailleurs l'ambition d'Alpine, puisque la gamme sera bientôt 100 % électrique.

Comme révélé lors de la "Renaulution", un partenariat technique a été signé avec Lotus, qui ambitionne également de devenir 100 % électrique, pour l'utilisation de technologies communes. Parallèlement au développement de la nouvelle gamme Alpine, les équipes en place continueront d’assurer le support existant auprès des clients R.S. et du réseau.

"En devenant Alpine Cars, les équipes s’engagent dans une nouvelle dynamique, riche de projets menés avec le concours des équipes d’Alpine Racing et tous les métiers de Renault Group. C’est une période extrêmement stimulante pour nos ingénieurs", explique Robert Bonetto, le Directeur Performance Produit et Ingénierie d'Alpine.