L'avion électrique est sans doute la prochaine frontière du transport public et privé. La mobilité aérienne urbaine est appelée croître de manière exponentielle au cours des prochaines décennies, et de nombreux constructeurs et entreprises du monde entier accélèrent le développement de leurs premiers prototypes.

Les villes se préparent également à accueillir cette innovation. Par exemple, à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver de 2026, Milan pourrait expérimenter un service de taxi volant géré par Sea, la société qui gère les aéroports de Linate et de Malpensa. En plus de la ville de Milan, Tokyo et Paris sont également prêtes à prendre l'air.

La signature Rolls-Royce

La compagnie aérienne Japan Airlines (JAL) a commencé à étudier l'infrastructure et les certifications nécessaires pour commencer à faire voler des avions à décollage vertical. À cet égard, l'entreprise a déjà entrepris de créer une flotte initiale de 50 appareils, dans le but de l'étendre davantage dans les années à venir.

Avolon fournira à JAL des avions VA-X4 développés par Vertical Aerospace. Les appareils, qui sont certifiés par l'autorité de l'aviation civile britannique, l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et l'autorité de l'aviation civile japonaise, sont propulsés par un moteur électrique léger développé en collaboration avec Rolls-Royce.

L'Europe est également prête

En plus de la propulsion électrique, les eVTOLs auront un haut degré d'automatisation. L'électronique sera très similaire à celle de l'avion militaire F-35B. Ils seront également extrêmement rapides : les taxis volants japonais pourront atteindre une vitesse de 322 km/h avec une autonomie d'environ 161 km, ce qui leur permettra de se déplacer entre les villes.

Dans le même temps, les développeurs du VA-X4 affirment que le modèle sera 100 fois plus silencieux qu'un hélicoptère ordinaire. Les premiers hélicoptères devraient entrer en service en 2025, juste après la présentation officielle à l'exposition Osaka Kansai.

Et en Europe ? Lors de précédentes interviews, les dirigeants de l'AESA avaient déclaré que nous verrions les premiers vols de taxis volants en 2024 ou 2025. La startup allemande Volocopter prévoirait de présenter la technologie en avant-première pour les Jeux olympiques de Paris en 2024. Sans oublier qu'Audi, Porsche et Stellantis travaillent également à passer des quatre roues aux hélices.