Lancée au début des années 1980, la Ferrari 288 GTO a du composer avec un lourd héritage. Ce modèle était la deuxième GTO de l'histoire du Cheval Cabré après l'emblématique 250 GTO des années 1960 et avait pour mission de relancer la société après une période de déclin des ventes.

Finalement, la 288 GTO aura été un succès et le modèle est très recherché et toujours convoitée par de nombreux collectionneurs. À tel point qu'un exemplaire qui se retrouve aux enchères chez RM Sotheby's pourrait atteindre de nouveaux sommets !

La naissance de la 288 GTO

La Ferrari fait partie de la vente aux enchères de la collection Petitjean qui se tiendra le 2 février à Paris, parmi de nombreux autres lots marqués du Cheval Cabré.

Pour rappel, la Ferrari 288 GTO avait été demandé par Enzo Ferrari lui-même, qui voulait une supercar qui porterait le drapeau de toute la gamme et incarnerait le "véritable esprit Ferrari". Il avait chargé l'ingénieur en chef Nicola Materazzi de concevoir la 288 GTO laquelle sera dessinée par Pininfarina.

1985 Ferrari 288 GTO
1985 Ferrari 288 GTO
1985 Ferrari 288 GTO

Construit pour être une voiture de course sur route, le modèle n'arrivera à temps et n'aura pas réussi à participer aux courses du groupe B de la FIA, la catégorie étant supprimée. Cependant, le moteur V8 biturbo de 400 ch (également utilisé dans la future F40) a servi de base à la Lancia LC2 en Groupe C, qui a pu tenir tête à la très rapide Porsche 956.

Toutes options, moins de 10 000 km

La voiture numéro 55169 mise ici aux enchères a été livrée neuve à Bepp Mayer, un pilote allemand connu dans le milieu du sport automobile pour avoir conduit de nombreuses BMW, dont des 3.5 CSL. La Ferrari a été commandée avec toutes les options disponibles, à commencer par la peinture Rosso Corsa et un intérieur en cuir noir Nero.

1985 Ferrari 288 GTO

La climatisation, les vitres électriques et un autoradio complètent l'équipement. La voiture a ensuite changé de mains deux ans plus tard, partant en Suisse, avant d'être achetée par son actuel propriétaire, M. Petitjean, de Strasbourg. Quand il l'a achetée en 1998, elle n'avait que 6986 km au compteur. Et depuis, elle n'a roulé qu'environ 2600 km, n'ayant parcouru que 9559 km depuis 1985. À noter qu'à cet égard, la voiture ayant été en exposition pendant longtemps, elle nécessite une remise en état.

En raison de son histoire et de sa rareté (seuls 272 exemplaires ont été construits), le prix estimé est quant à lui très élevé : Sotheby's estime cette Ferrari 288 GTO entre 2,4 et 2,6 millions d'euros ! Verdict le 2 février prochain lors de la vente qui se tiendra au 76 rue du Faubourg Saint Honoré, dans le 8e arrondissement de Paris.

Galerie: Ferrari 288 GTO de 1985 à vendre