Depuis que les voitures sont en train de devenir électriques, les fabricants remuent ciel et terre pour convaincre les clients les plus tenaces qui ne jurent que par les voitures à moteur à combustion interne. Parmi eux, il y a Hyundai qui a présenté dernièrement deux concepts de sportives, et qui promet par la même occasion que le futur des voitures de sport ne sera pas ennuyant. 

Des vibreurs dans les sièges

Même si cela n'est pas nouveau, le constructeur sud-coréen a intégré dans le concept RN22e un générateur de son capable de reproduire plus ou moins la sonorité d'une voiture de sport lors des accélérations et des décélérations. Le fabricant a aussi trouvé un autre moyen d'éveiller les sens du conducteur à travers des sièges vibrants que Hyundai veut protéger auprès de l'Office Européen des Brevets (EPO).

Brevet sièges vibrants Hyundai
Brevet sièges vibrants Hyundai

Nos confrères ont mis la main sur ce brevet et expliquent que les ingénieurs souhaitent que le conducteur d'une voiture de sport électrique retrouve les mêmes sensations qu'à bord d'une sportive thermique. Le moteur, la boîte de vitesses, l'embrayage et la ligne d'échappement créent des vibrations dans l'habitacle de la voiture que l'on ne retrouve pas dans une électrique. Pourtant, ces mouvements sont essentiels lorsqu'on conduit une voiture de sport, cela "améliore" l'expérience de conduite. 

"L'absence du moteur à combustion interne, de la transmission et de l'embrayage peut entraîner un sentiment d'ennui chez certains conducteurs", affirme Hyundai, et de poursuivre : "Divers effets générés par le bruit, une vibration physique et les opérations thermodynamiques du moteur à combustion interne sont parfois considérés comme importants pour les conducteurs dans le domaine des véhicules à hautes performances".

Hyundai RN22e Concept

Une fonction de sécurité

L'astuce consiste à glisser des vibreurs au niveau des dossiers et des assises des sièges afin de reproduire ces vibrations. L'intensité de vibration variera en fonction de plusieurs paramètres, comme une perte de motricité sur sol mouillé ou lors d'une accélération trop brusque. Ces vibreurs auront une seconde fonction comme expliqué dans les documents du brevet. Ils pourront en effet alerter le conducteur en cas de danger, les vibrations varieront en conséquence en fonction de la gravité de la situation.  

Galerie: Le brevet des sièges vibrants chez Hyundai