Investir d'importantes sommes d'argent dans un produit de niche implique souvent de prendre de gros risques sur le plan financier. C'est pourquoi Lamborghini a collaboré avec Audi pour répartir les coûts de production et de développement de certains de ses modèles. La Gallardo et la Huracan ont bénéficié de la base de la R8 (première et deuxième génération).

Toutefois, Audi a clairement fait savoir qu'il n'y aurait pas de troisième génération de la grande sportive aux quatre anneaux. La firme au taureau a néanmoins confirmé qu'une nouvelle "petite" Lamborghini verrait le jour en 2024. Dans un entretien avec Drive, un haut responsable explique comment cela va se réaliser.

Francesco Scardaoni, directeur du département Asie-Pacifique de Lamborghini, a révélé que la remplaçante de la Huracan sera entièrement produite par la firme italienne après de longues années de gloire. Bien sûr, l'une des principales raisons du succès de la société est liée à l'immense popularité de l'Urus. Les puristes peuvent donc considérer ce SUV comme un mal nécessaire. L'année 2022 a été la meilleure de l'histoire de la marque, avec un chiffre d'affaires de 2,38 milliards d'euros et une marge d'exploitation de 25,9%. Le résultat d'exploitation s'élève à 614 millions d'euros, tandis que les livraisons atteignent le chiffre record de 9 233 unités, dont 5 367 juste pour l'Urus.

Lamborghini Huracan STO

Comme il n'est pas prévu de produire une nouvelle Audi R8, base de la Huracan, Scardaoni explique que Lamborghini a la liberté de développer la remplaçante de la Huracan comme un produit sur mesure, sans faire aucun compromis. Elle sera développée sur la base d'une nouvelle plateforme, exclusivement développée pour la supercar. Cependant, le dirigeant n'a pas exclu de partager la base de sa future sportive avec d'autres membres du groupe Volkswagen. Dans un premier temps, seule Lamborghini aura accès au matériel.

La Huracan a été retirée du catalogue, c'est-à-dire qu'il n'est plus possible d'en commander une. En effet, le calendrier de livraison est complet jusqu'à l'année prochaine, date à laquelle la supercar sera retirée de la vente. Naturellement, Lamborghini est restée très discrète sur sa remplaçante, mais nous savons qu'elle sera piquée par le virus du downsizing. Elle abandonnera le V10 atmosphérique au profit d'une configuration hybride rechargeable plus petite, probablement basée sur un V8 biturbo.

L'un des rares détails confirmés est que Lamborghini utilisera la même transmission automatique à double embrayage à huit rapports que celle de la Revuelto. Selon certaines rumeurs, les turbocompresseurs ne se mettront en marche qu'à partir de 7 000 tr/min, tandis que le moteur électrique sera inséré entre le V8 et la boîte de vitesses automatique à double embrayage. Le choix de l'hybride est nécessaire, car Lamborghini doit répondre à des normes d'émissions de plus en plus strictes.

La Revuelto est également un véhicule hybride rechargeable, et l'année prochaine, nous verrons apparaître un Urus électrifié. En effet, de nombreuses photos espionnes montrent des prototypes en cours d'essai. Aux alentours de 2028, une grande routière 2+2 deviendra le premier modèle purement électrique de la firme de Bologne.