La communauté BMW regrette la disparition de Burkard Bovensiepen, une figure emblématique qui avait fondé Alpina en 1965. Il travaillait sur les BMW depuis 1962 lorsqu'il a développé un carburateur double Weber pour la 1500, qui, à l'époque, avait attiré l'attention du patron des ventes de BMW. En témoignage de la haute qualité des produits Alpina, la marque premium allemande avait décidé en 1964 de conserver la garantie d'usine complète pour les voitures modifiées par Alpina.

Bien qu'Alpina ait débuté en tant qu'entreprise de préparation automobile, le ministère fédéral allemand des Transports l'a reconnue en tant que constructeur automobile à part entière en 1983. Les voitures portent un numéro d'identification de véhicule spécifique à Alpina qui remplace le numéro d'identification d'origine de BMW. L'idée derrière les produits modifiés par Alpina est de ne pas entrer en conflit avec BMW M, car les véhicules modifiés par Buchloe ont tendance à être plus des voitures de tourisme confortables et luxueuses que des voitures de sport à proprement parler.

Alpina B8 Gran Coupé (2022)

Si la plupart d'entre nous ont entendu parler de Burkard Bovensiepen dans le contexte des voitures de route méticuleusement améliorées par Alpina, il a également connu un énorme succès en modifiant des voitures de course de tourisme dans les années 1960 et 1970. En 1988, l'équipe de direction de l'entreprise a décidé de se retirer des activités de course et de se concentrer uniquement sur la mise au point de BMW. En 2022, le groupe BMW a acquis la marque Alpina.

La collaboration existante expirant fin 2025, il n'y aura pas de changement dans le mode de fonctionnement d'Alpina avant 2026. De hauts responsables des deux entreprises ont laissé entendre qu'Alpina allait monter en gamme et combler le fossé entre BMW et Rolls-Royce.

Quel avenir pour la marque ? 

Une récente rumeur fait état d'un retour de la B7, la Série 7 liftée étant attendue pour le début de l'année 2026. À l'autre extrémité de la gamme, l'avenir n'est pas radieux pour les modèles inférieurs tels que les B3 et D3, basés sur la Série 3, si l'on en croit une déclaration du vice-président de BMW, Christian Tschurtschenthaler, responsable de la classe Luxe de la Série : "Est-il logique que quelqu'un dépense 250 000 ou 300 000 euros pour une Alpina et qu'il voie ensuite une B3 arriver au feu rouge ?"

Quoi qu'il en soit, Alpina est promise à un bel avenir en étant placée sous l'égide du groupe BMW. Bien qu'une enquête réalisée en 2021 ait révélé que les clients ne sont pas intéressés par les véhicules électrifiés, les VE sont inévitables puisque l'ère du moteur à combustion interne touche progressivement à sa fin. Sans le soutien de BMW, l'avenir d'Alpina n'aurait peut-être pas été aussi encourageant.

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!