L'industrie automobile a subi de profondes transformations au cours des dernières années et rien ne laisse présager un ralentissement de cette évolution. En d'autres termes, qu'on le veuille ou non, l'électrification arrive lentement mais sûrement sous toutes ses formes. Il n'en reste pas moins que de superbes voitures de sport de la vieille école sont actuellement en vente et qu'il est probablement prudent de dire qu'il pourrait s'agir de quelques-unes des dernières machines performantes à combustion de l'histoire.

La Ford Mustang 2024 et la Nissan Z 2023 présentées ici représentent deux philosophies complètement différentes dans le même segment et nous sommes impatients de voir comment ces deux voitures se comparent.

Deux concepts s'affrontent

Sam CarLegion sur YouTube nous offre un affrontement direct entre la nouvelle Mustang et la Fairlady renaissante. Il s'agit d'une Drag race traditionnelle sur 400 mètres (il y a aussi une course avec départ lancé) et les deux voitures de sport atteignent leur objectif en utilisant des groupes motopropulseurs différents.

La Mustang GT est équipée d'un V8 atmosphérique de 5,0 litres développant 480 chevaux et 566 Nm de couple. Cette Mustang GT jaune n'est pas équipée du pack performance et transmet la puissance aux roues arrière par l'intermédiaire d'une boîte de vitesses manuelle à six rapports. 

Galerie: 2024 Ford Mustang GT Premier essai

La transmission est l'un des rares points communs entre les deux voitures. La Nissan Z utilise également une configuration à trois pédales et six vitesses, mais elle est associée à un moteur V6 biturbo de 3,0 litres. Le coupé sportif japonais peut être équipé d'une transmission intégrale, mais la voiture présentée dans la vidéo n'est entraînée que par ses roues arrière. Elle est plus légère, plus petite et plus agile que la Mustang, mais elle est aussi légèrement sous-motorisée avec 400 ch et 474 Nm de couple. 

Il s'avère que, malgré des concepts complètement différents, ces deux voitures de sport ont des performances très similaires sur la route. En fin de compte, tout dépend de la traction et, dans la plupart des cas, la Mustang peine à trouver suffisamment d'adhérence pour ses roues arrière. Mais une fois qu'elle parvient à canaliser toute la puissance vers le sol sans patiner, la Nissan commence à se laisser distancer. Pour ce qui est du résultat, nous vous invitons à regarder la vidéo tout en haut de la page.

Galerie: 2023 Nissan Z Review