Volkswagen souhaite disposer de 10 milliards d’euros supplémentaires d’ici 2026. Pour y parvenir, le constructeur allemand réduit ses coûts autant que possible et des changements majeurs sont prévus.

Conformément au programme "Accelerate Forward/Road to 6.5", des mesures seront prises à tous les niveaux de l'entreprise. Comme vous vous en souvenez peut-être, le PDG Thomas Schäfer a récemment déclaré que Volkswagen n'était plus une marque compétitive. Réduire les dépenses pourrait remettre le constructeur automobile sur la bonne voie.

Dans cet esprit, la première chose à faire sera de réduire le temps nécessaire au développement d'une nouvelle voiture de 50 mois actuellement à seulement 36. Cela semble franchement inquiétant, mais Volkswagen insiste sur le fait que trois ans suffiront pour amener un véhicule sur le marché "sans sacrifier la qualité ou la sécurité". Cette mesure, à elle seule, devrait permettre à l’entreprise d’économiser plus de 1 milliard d’euros d’ici fin 2028.

Galerie: Nouveau Tiguan 2023 - Présentation par Volkswagen à Paris

La course à l’économie et non pas de la qualité ?

Un autre changement majeur dans le mode opératoire sera représenté par l'assemblage d'un nombre beaucoup moins important de véhicules d'essai. Au cours de la phase de développement de 36 mois d'une voiture, il y aura 50% de prototypes en moins construits à des fins d'évaluation. Encore une fois, Volkswagen affirme que cette décision drastique n'aura pas d'impact négatif sur la qualité sans pour autant donner plus de détails. Cette mesure devrait générer des économies annuelles de 400 millions d’euros.

Galerie: Volkswagen Passat 2024

D'autres mesures visant à redresser la fortune de Volkswagen comprendront des services d'approvisionnement plus rentables, une amélioration des activités après-vente et des délais de production encore optimisés. Ces trois méthodes devraient générer des économies annuelles combinées de 770 millions d’euros.

Et le meilleur pour la fin…

La partie, qui sera de loin la plus délicate, du plan d'économies massives fait référence à ce que le constructeur ose appelé des "suppressions d'emplois socialement acceptables". Des retraites partielles seront offertes aux employés nés en 1967 ainsi qu'aux personnes lourdement handicapées, nées en 1968. De plus, le gel actuel des embauches et de l'accès au groupe salarial Tarif Plus se poursuivra.

L'entreprise allemande entend réduire ses frais de personnel administratif de 20%. Volkswagen affirme que ces mesures commenceront à porter leurs fruits l'année prochaine…

Galerie: Photo - Volkswagen ID.7