Au début des années 2000, Tata a tenté de renforcer sa position en Europe en élargissant sa gamme. Outre le Pick-Up et le Sport, le constructeur indien a également tenté d'entrer dans le segment des citadines en lançant la petite Indigo et le break compact Indigo Marina.

Mais les projets du constructeur asiatique sont encore plus importants et le Xover, concept dévoilé pour la première fois au Salon de Genève 2005, le montre bien.

Un peu SUV, un peu MPV

Lors de la plus importante kermesse continentale, Tata présente au monde son plus grand modèle à ce jour. Un crossover de nom et de fait, qui mélange les formes de monospaces (l'un des segments les plus réussis de ces années-là) et de SUV. Avec ses 4,85 mètres de long, le Xover a une allure robuste et caissonnée, avec des phares LED minces à l'avant et à l'arrière.

Tata Xover Concept (2005)

Tata Xover Concept (2005)

Le soubassement est renforcé pour permettre de circuler même sur des chemins (légèrement) terreux, tandis que le coffre dispose d'un espace modulable pour accueillir les bagages ou la présence de passagers.

En fait, l'habitacle spacieux peut accueillir jusqu'à sept personnes, tandis que la position de conduite surélevée permet une meilleure visibilité et une sécurité accrue.

La naissance de l'Aria

Le Xover a été suivi quelques années plus tard par un modèle de série : l'Aria, qui est restée en production de 2010 à 2017. Par rapport au concept, l'Aria a une apparence moins extrême tout en conservant ses proportions générales et son habitabilité généreuse.

Tata Aria

Construite sur la même plateforme que l'Indica, cette Tata est équipée d'un 2.2 diesel de 150 ch répondant aux normes Euro 4 et associé à une boîte de vitesses manuelle à 5 ou 6 rapports ou à une boîte de vitesses automatique à 4 ou 5 rapports selon les versions. 

Également commercialisée en France, l'Aria était l'un des monospaces les plus abordables du marché, avec un prix de départ d'environ 17 000 euros.

Galerie: Tata Xover Concept (2005)