La Fiat 500 est sur le point de quitter l'usine de Tychy, pour laisser place à la production de la Jeep Avenger, de la Fiat 600 et de l'Alfa Romeo Milano. Mais ce n'est pas tout. Selon Reuters, l'usine polonaise est l'endroit idéal pour produire la Leapmotor T03, une citadine électrique chinoise.

Pour rappel, le groupe dirigé par Carlos Tavares possède 21,2% de la marque orientale, avec laquelle il a créé la joint venture Leapmotor International, dirigée par Stellantis avec 51% des parts et créée dans le but de détenir les droits exclusifs d'exportation et de vente, ainsi que de fabrication des produits Leapmotor en dehors de la région chinoise.

La Leapmotor T03, à quoi ressemble-t-elle ?

Longue de 3,62 mètres, large de 1,65 mètre et haute de 1,57 mètre, la Leapmotor T03 a des dimensions similaires à celles de la Fiat 500. Elle est propulsée par un groupe motopropulseur électrique composé de batteries lithium-ion de 41,3 kWh, qui alimentent un moteur monté à l'avant de 109 ch et 158 Nm et dont l'autonomie est annoncée à 280 km.

Selon Reuters, la production à Tychy pourrait commencer d'ici cet été, en utilisant la technique dite "semi-knocked down" (SKD), qui consiste à transformer des kits partiellement assemblés en véhicules finis. De cette manière, les lignes de production ne devraient pas être interrompues mais seulement améliorées, ce qui permettrait de raccourcir les délais. Interrogés par Reuters, les dirigeants des entreprises n'ont pas commenté la rumeur.

L'arrivée de la Leapmotor T03 à Tychy coïnciderait avec les adieux de la Fiat 500 à l'usine polonaise. En effet, la citadine est destinée à rejoindre l'usine de Tafraoui-Orano (Algérie).

Si tel est le cas, la Leapmotor T03 n'atterrira pas à Mirafiori, comme le laissaient présager les rumeurs d'il y a quelques mois. Quant à l'usine de Turin, les rumeurs disent qu'elle pourrait "produire" la Fiat 500e en version mild hybrid, mais pas avant fin 2025.

Les détails de la Leapmotor T03 en vidéo (italien)