Tout le monde en a déjà vu un, mais rares sont ceux qui savent comment s'appelle ce camion. En fait, celui-ci n'a pas de nom. Il y a quarante ans, après leur présentation devant la presse internationale à Rome, les camions Mercedes-Benz LN2 (ou LK) sont partis à la conquête du segment des camions légers mais ils ne portaient pas de nom officiel.

Produits entre 1984 et 1998, ils ont supplanté le LP léger, qui avait brillé pendant près de 20 ans comme numéro un de son segment. Depuis l'introduction du LN2, les camions légers possèdent également une cabine basculante, au design clair et intemporel. Ils anticipaient déjà quelque peu le design de la classe lourde (SK à partir de 1988).

La "classe légère" couvrait une zone plus large que ses prédécesseurs : avec un poids total de 6,5 à 13 tonnes, elle se chevauchait en bas avec le segment des Transporter/T2 de Düsseldorf et en haut avec les Mercedes-Benz NG/SK. 

Mercedes-Benz LN2 : 40 ans

En plus du transport local, de distribution et de chantier, le Mercedes-Benz LN2, avec une catégorie de puissance de 90 à 204 ch et désormais une cabine de conduite longue distance avec couchette, répondait à l'utilisation croissante de cette catégorie de véhicules dans les transports longue distance. C'est au plus tard à partir de cette date que l'offre de camions de Daimler-Benz ne présentait plus de lacune.

Les camions LN2 de Mercedes-Benz ont été entièrement repensés. Ils offraient une sécurité active accrue et un grand confort de conduite. Les véhicules disposaient de longueurs de carrosserie comparables à celles des camions LP, d'un empattement plus court et d'une direction assistée de série, ce qui les rendait plus maniables.

Le progrès technique se manifestait sur tous les composants du véhicule, de la cabine au châssis, en passant par les freins et la chaîne cinématique. Pour la première fois, les camions de série étaient équipés d'un système de freinage à air purement comprimé à partir d'un poids total de 6,5 t. Il permettait désormais d'installer le système de freinage anti-blocage proposé par Daimler-Benz sur les camions légers.

Les moteurs à quatre et six cylindres OM 364 et OM 366 de la classe légère ont été développés de manière très complexe dans le cadre de l'optimisation de la chaîne cinématique pour atteindre une vitesse de transport élevée. Leur origine se trouve dans l'OM 312, l'ancêtre de la série de moteurs 300 de 1949.

Une autre nouveauté : avec la classe légère, Daimler-Benz misait pour la première fois sur des pneus à profil bas dans la construction de véhicules utilitaires, qui devaient contribuer à un comportement routier sûr dans toutes les conditions. La maniabilité optimisée comprenait un comportement neutre dans les virages, indépendamment de l'état de chargement, pratiquement aucun mouvement de direction propre lors du freinage ou de la compression des ressorts, une tenue de cap exacte ainsi que des mouvements de roulis minimaux.

Mercedes-Benz LN2 : 40 ans

Lorsque les nouveaux camions ont remplacé les anciens types LP légers en 1984, après presque 20 ans de construction, ce fut un pas de géant. Il y avait des variantes de poids et de puissance moteur finement échelonnées. La traction intégrale était également proposée. Le volume de chargement et la capacité de transport étaient plus élevés, la consommation de carburant ainsi que les coûts d'entretien et de réparation étaient respectivement inférieurs de 10%.

Le modèle le plus répandu de la série LN2, un 7,5 tonnes de 136 ch désigné par le type 814, fait partie de la collection Classic de Mercedes-Benz Trucks. Il porte sur sa bâche le slogan publicitaire de l'époque pour son lancement sur le marché. Le véhicule est encore exposé jusqu'au 15 mai 2024 devant le Daimler Truck Campus à Leinfelden-Echterdingen, en Allemagne.