"Le test clinique de ce que nous appelons pour l'instant Lancia Gamma s'est bien déroulé, la voiture a été appréciée et qualifiée de futuriste par les clients". Ce sont les mots de Luca Napolitano, le numéro un de Lancia, prononcés lors d'un appel à la presse italienne. Ce qui a retenu notre attention, c'est l'expression "Ce que nous appelons pour l'instant Lancia Gamma". Mais comment ? Tout n'était-il pas déjà décidé ?

Disons que oui, même si Napolitano a avoué au cours de la réunion qu'il aimait bien le nom "Thema" et qu'il aimerait l'utiliser pour le nouveau vaisseau amiral, prévu pour 2026 et annoncé il y a quelques temps déjà comme la Lancia Gamma. 

Une question de style

Le nom Lancia Gamma avait été anticipé il y a tout juste un an à l'occasion de la présentation au grand public de la Pu+Ra HPE, un concept appelé à anticiper le style des Lancia du futur et repris en partie par la nouvelle Ypsilon, premier modèle du nouveau parcours de l'entreprise.

<p>Lancia Gamma 2026, notre rendu</p>

Lancia Gamma 2026, notre rendu

Un hommage au passé, à un modèle qui n'a jamais connu de véritable succès et qui se caractérisait par un design (signé Pininfarina) résolument en rupture. Une berline aux formes de coupé, un style de carrosserie qui sera repris par la nouvelle Gamma, un fastback de taille moyenne (elle devrait mesurer environ 4,7 mètres de long) offrant beaucoup d'espace dans l'habitacle. Ce que Luca Napolitano appellerait Thema "mais ce n'est pas une Thema, ce n'est pas une berline. Elle rappelle les innovations de la première Lancia Gamma et c'est le nom qui lui convient le mieux".

Si, d'une part, le cœur du numéro un de Lancia va dans une direction, la Lancia Thema pour les quinquagénaires d'aujourd'hui est toujours un véritable mythe, d'autre part, la raison mène toujours à Gamma. 

<p>Lancia Gamma, version 1976</p>

Lancia Gamma, version 1976

Ce que l'on sait

Prévue pour 2026, la nouvelle Lancia Gamma (ou Thema, le jeu n'est pas encore définitivement terminé) sera produite à Melfi, basée sur la plateforme STLA Medium et alimentée par des groupes motopropulseurs électriques, qui pourraient également être rejoints par des unités électrifiées. Les mécaniques Stellantis sont en effet multi-énergies et peuvent accueillir différents types de moteurs.

Galerie: Lancia Gamma (2026), rendu par Motor1.com