Retour sur une petite sportive française qui s'apprête à tirer sa révérence...

La gamme de la Peugeot 208 de première génération, en fin de carrière, sera fortement simplifiée dans quelques semaines : peu plébiscitées, ses versions à trois portes disparaîtront alors du catalogue, afin de préparer les usines du Groupe PSA à accueillir la seconde génération de la citadine française, que l'on devrait voir débarquer au printemps prochain à l'occasion du Salon de Genève 2019.

Uniquement proposée en trois portes, la Peugeot 208 GTi (ainsi que sa déclinaison "by Peugeot Sport" plus radicale) prendra donc également sa retraite : elle tirera sa révérence à la fin du mois de juin 2018, avant, nous l'espérons, de revenir prochainement avec une remplaçante encore plus exaltante !

Lire aussi:

Pour rendre un dernier hommage à l'une des meilleures petites sportives du marché, nous avons pris le volant d'une Peugeot 208 GTi, dotée du quatre cylindres 1,6 litre THP de 208 chevaux !

Essai Peugeot 208 GTi 2018

Un look à la fois compact et sportif

Lancée en 2011 en remplacement de la 207, la Peugeot 208 conserve des dimensions compactes tout en apportant des clins d'oeil à son passé, pour agrémenter ses lignes épurées : nous retrouvons notamment sur cette version à trois portes, un petit "haricot" de custode situé dans le prolongement des joncs chromés des vitres latérales et embarquant l'emblème GTi, rendant hommage à la 205 GTi, ou encore l'antibrouillard central à l'arrière qui est un clin d'oeil à la 206. En 2015, la Peugeot 208 s'est offert un restylage, que l'on reconnaît surtout de l'extérieur grâce à sa nouvelle face avant, ainsi que ses feux arrière plus modernes.

Et pour se distinguer du reste de la gamme, la 208 GTi possède quelques attributs esthétiques qui ne laissent aucun doute sur ses capacités sportives : outre les badges GTi, citons notamment le becquet à l'arrière, la double sortie d'échappement chromée, les jantes aluminium bicolores spécifiques de 17 pouces, les étriers de freins rouges, les bas de caisse et extensions d'ailes, l'habillage de calandre spécifique à damiers chromés souligné d'une lèvre rouge, ou encore les phares à la signature lumineuse à LED spécifique.

Notre modèle d'essai embarquait également quelques attributs spécifiques supplémentaires, placés en clin d'oeil à la 208 GTi by Peugeot Sport et son thème graphique plus sombre : un jonc de calandre ainsi que des enjoliveurs d'antibrouillards peints en noir brillant. L'ensemble offre à la voiture un look à la fois compact et sportif, avec des attributs subtils mais distinctifs et valorisants.

Essai Peugeot 208 GTi 2018

La toute première interprétation du fameux i-Cockpit

La 208 fut la première Peugeot à démocratiser le poste de conduite inédit et spécifique à la marque, baptisé i-Cockpit, qui est désormais utilisé par plus de 4 millions d'automobilistes à travers le monde. Dans l'habitacle épuré de la 208, nous y retrouvons un petit volant compact, un combiné positionné en position haute, ainsi qu'un écran tactile placé au centre de la planche de bord. Si cette alliance est particulièrement appréciable en conduite urbaine sur les 208 plus classiques, la philosophie du Peugeot i-Cockpit prend tout son sens sur cette GTi, car le petit volant permet une meilleure maniabilité de la voiture, et par conséquent une meilleure agilité dans les virages : un véritable atout en conduite sportive !

Pour distinguer l'habitacle de la 208 GTi par rapport aux autres 208, Peugeot n'a pas lésiné sur les clins d'oeil à la 205 GTi, avec de nombreux rappels colorés rouges omniprésents à bord : on les retrouve notamment sur les poignées de portes, l'éclairage du combiné, le thème de l'écran tactile, le point milieu du volant en cuir, les ceintures, le pommeau de levier de vitesses, ou encore les surpiqûres rouges que l'on retrouve un peu partout dans l'habitacle, du volant au levier de frein à main, en passant par l'habillage de la planche de bord ou encore les sièges. Ces derniers se parent de cuir, en option sur notre version d'essai, pour un aspect encore plus valorisant et qualitatif à bord.

Si la 208 GTi s'est embourgeoisée, cela se traduit également sur ses équipements embarqués : nous y retrouvons notamment le freinage autonome d'urgence (Active City Brake en option), l'aide au stationnement avec caméra de recul, ou encore le système d'infotainment de la marque, qui dispose notamment de la navigation GPS connectée avec cartographie 3D, ainsi que le support d'Apple CarPlay et d'Android Auto.

Essai Peugeot 208 GTi 2018

Sportivité et polyvalence au quotidien

Sous le capot de la Peugeot 208 GTi, nous retrouvons un quatre cylindres turbocompressé 1,6 litre THP, développant la puissance symbolique de 208 chevaux pour 300 Nm de couple, et associé à une boîte mécanique à six rapports. Cette motorisation sobre et polyvalente est étrennée depuis plusieurs années chez PSA, et a équipé de nombreux modèles allant de la 207 à la RCZ, en passant par les compactes et familliales du groupe. Tout au long de son histoire, ce bloc a connu de nombreuses évolutions et déclinaisons, notamment pour le fiabiliser, mais également pour répondre aux normes antipollution de plus en plus sévères. C'est le cas de la plus récente en date, désormais conforme aux normes Euro 6.c, et que l'on retrouve notamment sur les nouvelles 508 et 308 où elle est désormais dénommée "1.6 PureTech".

Si sur sa version signée "by Peugeot Sport", la 208 GTi est plus sportive, plus incisive et plus efficace, mais aussi plus ferme et plus sonore, cette 208 GTi "standard" a été conçue pour répondre à un usage polyvalent : en effet, les suspensions offrent un bon compromis entre le confort et la tenue de route, tandis que la sonorité moteur et échappement, bien que présente à l'extérieur, reste plutôt discrète à bord en conduite normale, et ne demande qu'à s'exprimer lors de la montée dans les tours. Et cela tombe bien, car si la motorisation offre déjà beaucoup de souplesse à bas régime, elle devient bien plus vigoureuse une fois lancée vers la zone rouge : les performances sont au rendez-vous, avec un 0 à 100 km/h avalé en 6,5 secondes, et les rapports s'enchaînent à la volée, grâce à une boîte bien guidée et aux verrouillages fermes mais précis.

Taillée pour le confort et la maniabilité en ville, la direction est souple mais manque quelque peu de consistance en conduite sportive. Toutefois, elle est suffisamment informative, et associée à un train avant précis, elle participe à une conduite particulièrement sécurisante : le célèbre "toucher de route" de Peugeot est toujours d'actualité ! La tenue de route est en effet au rendez-vous, avec une très bonne stabilité en virage, et le freinage est quant à lui mordant et endurant. Difficile de mettre à défaut la 208 GTi sur la route : de quoi se faire plaisir au quotidien, sans pour autant se mettre en danger !

Essai Peugeot 208 GTi 2018

En conclusion

Malgré ses 5 ans de carrière, la Peugeot 208 GTi n'a pas pris une ride ! Elle offre toujours un excellent compromis entre performances et confort, et demeure la citadine sportive idéale pour la vie de tous les jours. Si son manque de radicalité sera peut-être décrié par les fans de circuit, ces derniers pourront se tourner les yeux fermés vers la 208 GTi by Peugeot Sport, laissant cette 208 GTi "standard" aux amateurs de sportivité efficace et polyvalente.

Au niveau de la consommation, nous avons relevé lors de notre essai une moyenne d'environ 7 litres aux 100 km en adoptant une conduite mixte, alternant des sessions de conduite calme à d'autres plus sportives. Une valeur tout à fait raisonnable compte tenu des performances et du tempérament de la voiture. À titre de comparaison, Peugeot annonce une moyenne de 5,4 litres aux 100 km, pour des émissions de 125 g/km de CO2, entraînant un malus de 113 €.

Niveau budget, s'il faut compter à partir de 13'450 € pour une Peugeot 208 Access 3 portes équipée du 1.0 PureTech de 68 chevaux avec boîte mécanique BVM5, la Peugeot 208 GTi dotée du 1.6 THP de 208 chevaux avec boîte mécanique BVM6 est affichée à partir de 26'500 €, hors options.

Photos : Tran HA / Motor1.com

Essai Peugeot 208 GTi 2018

 

Points positifs Points négatifs
Efficacité du comportement routier Sonorité discrète
Performances et polyvalence Souplesse de la direction en conduite sportive
Position de conduite idéale Quelques lacunes d'ergonomie de l'écran tactile

 

Peugeot 208 GTi - 1.6 THP 208 BVM6

Motorisation Essence THP, 4-cylindres en ligne, 1598 cm³, 16 soupapes, turbo, injection directe
Puissance 208 chevaux / 300 Nm
Transmission Boîte mécanique à 6 rapports
Type de transmission Traction avant
0-100 km/h 6,5 secondes
Vitesse de pointe 230 km/h
Poids 1160 kg
Volume de coffre 285 litres / 1076 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 7,0 l/100 km / Extra-urbain : 4,5 l/100 km / Mixte : 5,4 l/100 km
Prix de base 13'450 €
Prix de la version testée 26'500 €

Galerie: Essai Peugeot 208 GTi 2018

Photo: Tran HA