Que vaut l'hybride rechargeable le plus vendu en France ?

En France, face à une fiscalité de plus en plus élevée, un malus écologique et des taxes sur les véhicules de société (TVS) qui ne cessent de croître, les constructeurs doivent s'adapter et convertissent leurs modèles en versions hybrides voire même 100% électrique. Il y a de cela deux ans maintenant, Mercedes a converti son GLC en hybride rechargeable, un choix qui porte aujourd'hui ses fruits car il s'agit purement et simplement de l'hybride rechargeable le plus vendu en France, toutes catégories confondues.

Une place de choix où, pour le moment, les compactes et les citadines − les modèles les plus convoités en France − ne bénéficient pas toutes d'une déclinaison hybride rechargeable. Même encore aujourd'hui, le Mercedes GLC 350 e fait encore office de pionnier dans la catégorie des SUV puisque l'Audi Q5 et le BMW X3 ne bénéficient pas encore de cette alternative. Seul le Volvo XC60 T8 peut aujourd'hui lui faire face, en attendant également pour 2019 la première incursion sur le marché de DS avec le DS 7 Crossback E-Tense. Le Lexus NX 300h peut aussi être un concurrent de poids, mais celui-ci est simplement hybride et non hybride rechargeable (comprenez par là qu'il ne dispose pas de prise de recharge). Quoi qu'il en soit, nous avons voulu vérifier, même deux ans après sa commercialisation, si le Mercedes GLC 350 e était toujours dans le coup, surtout aujourd'hui où les avancées technologiques vont bien plus vite que le cycle de renouvellement des autos.

Essai Mercedes GLC 350e

Des avantages qui diminuent

Si, en 2018, les avantages liés à l'achat d'un véhicule hybride rechargeable ont considérablement diminué (le bonus de 1000 euros qui était octroyé disparaît et la prime à la conversion est abaissée à 1000 euros contre 2500 euros auparavant), le GLC 350 e arrive toutefois à échapper au malus écologique, et ce n'est pas une mince affaire compte tenu de ses 320 chevaux et 560 Nm de couple. Vous l'aurez compris, afin de bénéficier d'une aide gouvernementale liée à l'achat d'un véhicule hybride, il faudra mettre un modèle à la casse pour obtenir les 1000 euros de la prime à la conversion. Autant vous dire que les bénéficiaires ne seront pas nombreux au vu du positionnement haut de gamme de la voiture.

Sous le capot, l'architecture est assez classique. Nous retrouvons le moteur essence quatre cylindres 2,0 litres M274 de 211 chevaux associé à un moteur électrique distillant 116 chevaux. Celui-ci est alimenté par une batterie lithium-ion de 8,7 kWh. Comme énoncé plus haut, la puissance cumulée est de 320 chevaux et 560 Nm de couple. Le moteur électrique est directement intégré au sein de la boîte automatique à sept rapports. La puissance est distribuée aux quatre roues grâce au système de transmission intégrale 4Matic.

Essai Mercedes GLC 350e
Essai Mercedes GLC 350e
Essai Mercedes GLC 350e

Étonnement dynamique

Au moment de prendre la route, nous sommes d'emblée assez bluffés par les performances. Les 320 chevaux sont bien tous présents et autorisent de jolies accélérations, en témoigne le 0 à 100 km/h effectué en l'espace de 5,9 secondes. Le mieux, c'est certainement que ce Mercedes GLC 350 e ne faiblit jamais. La batterie profite de la moindre phase de freinage pour se recharger et peut donc permettre à tout moment des relances vives en disposant de tout le couple nécessaire. Bien évidemment les consommations s'envolent assez rapidement, notamment une fois que les batteries sont vides. De ce fait, on frôle facilement avec les 18 l/100 km en conduite dynamique. Logique après tout pour une voiture de 2025 kilos. Dans tous les cas, ce n'est certainement pas l'utilisation que vont en avoir les clients.

Cela diffère globalement des autres modèles qui privilégient surtout le moteur électrique pour les basses vitesses afin de réduire les consommations. Ici, l'électrique est aussi au service de l'agrément de conduite et c'est plutôt agréable. On regrettera simplement une boîte de vitesses un peu lente et surtout assez brutale à faible allure, la faute à une gestion parfois étourdie. Cela s'explique par l'absence de convertisseur puisque celui-ci cède sa place à un embrayage sec. C'est le moteur électrique qui se charge de synchroniser les deux propulseurs et cela donne parfois lieu à quelques à-coups. Quatre modes de conduite sont également proposés : Eco, Hybrid, Sport, ou Sport +. Ces derniers permettent de régler la dureté de la direction, la réponse moteur, la gestion de la boîte de vitesses ou encore la suspension.

Essai Mercedes GLC 350e
Essai Mercedes GLC 350e
Essai Mercedes GLC 350e

Environ 20 kilomètres en tout électrique

Afin de recharger les batteries, le Mercedes GLC 350 e bénéficie d'une trappe au niveau du pare-chocs arrière droit. Grâce au câble fourni avec la voiture, il est possible de recharger son auto sur une Wallbox en deux heures et sur une prise domestique en 4h30. Le principal intérêt de notre GLC, c'est avant tout de réaliser des parcours urbains sans consommer la moindre goutte d'essence. Et ça il peut le faire, à condition de réunir certains critères. En effet, une fois les batteries chargées, nous avons pu parcourir un tout petit peu moins de 20 kilomètres en tout électrique. On est assez éloigné des 34 kilomètres annoncés et homologués sous la norme NEDC. C'est tout de même suffisant pour réaliser un trajet de son domicile à son travail le matin, recharger sa voiture au bureau, et rentrer chez soi le soir en recommençant la même opération, toujours sans consommer une once de carburant fossile. Encore faut-il vivre à moins de 20 kilomètres de son lieu de travail cela dit. Dans tous les cas, une fois les batteries vides, le GLC 350 e se comportera comme n'importe quel modèle hybride. Le moteur thermique reprendra le dessus et le moteur électrique interviendra dès qu'il le peut une fois les batteries un tant soit peu rechargées grâce à la récupération d'énergie au freinage et à la décélération. 

Une fois en dehors des villes et sur autoroute, le Mercedes GLC 350 e nous montre ses limites et ne fait plus vraiment de différence avec un GLC 250 plus classique équipé simplement d'un moteur thermique. Avec des consommations d'environ 9,7 l/100 km à vitesse stabilisée, on ne peut pas dire qu'il soit le plus économe. La voiture fonctionne effectivement avec le moteur thermique allumé en permanence et les 290 kilos d'écart dû aux batteries et au moteur électrique font aussi leur petit effet sur les consommations. Autant vous le dire franchement, les 2,5 l/100 km annoncés avec l'homologation sous le cycle NEDC sont bien utopiques. Au sein d'une circulation plus dense en revanche, le GLC 350 e s'en sort mieux et parvient à descendre sous la barre des 9,0 l/100 km. Ceci grâce au moteur électrique qui reprend souvent le dessus lors des phases d'accélération à basse vitesse, l'une des situations les plus énergivores pour les moteurs thermiques rappelons-le.

Essai Mercedes GLC 350e
Essai Mercedes GLC 350e

Le confort au rendez-vous

L'achat d'un Mercedes GLC 350 e dépendra surtout de l'utilisation que vous en aurez. Dans tous les cas, il conserve les caractéristiques des GLC plus classiques, c'est-à-dire un confort assez remarquable, même avec des jantes de 20 pouces, si vous avez toutefois sélectionné en option les suspensions pneumatiques (2300 euros). Celles-ci confèrent un comportement différent à la voiture. Mieux tenue lors des enchainements de virages, elle s'affaisse beaucoup moins sur ses appuis et sera également beaucoup moins brutale lors des phases de compression. Bref, s'il y a bien une option à cocher, ce serait celle-ci.

Essai Mercedes GLC 350e
Essai Mercedes GLC 350e
Essai Mercedes GLC 350e

À bord, la seule différence notable par rapport au GLC classique se situe au niveau du coffre. Amputé de certains litres dû au stockage des batteries, le coffre perd 155 litres et culmine à 395 litres pour cette version hybride rechargeable. En dehors de cela, l'habitacle reste le même. On retrouve un ensemble bien assemblé et bien conçu avec des matériaux de qualité. On ressent néanmoins que le GLC n'est pas de première jeunesse puisqu'il ne bénéficie pas encore de l'instrumentation 100% numérique. On regrettera également l'ergonomie des commandes du système d'info-divertissement avec cette molette située sous le pavé tactile, toujours assez compliquée à prendre en main. Gageons que cela change avec la prochaine génération.

Essai Mercedes GLC 350e
Essai Mercedes GLC 350e
Essai Mercedes GLC 350e

Ce n'est qu'un au revoir ?

En matière de prix, la voiture démarrait en France à partir de 56'550 euros. Démarrait car depuis maintenant quelques semaines, à l'heure où nous écrivons ces lignes, le Mercedes GLC 350 e n'est plus disponible à la commande dans l'Hexagone, comme certains autres modèles hybrides chez d'autres constructeurs cela dit. Pourquoi ? Selon les constructeurs, ceux-ci ne peuvent pas satisfaire à la demande et les délais s'allongent de plus en plus. N'oublions pas surtout que le 1er septembre 2018 signe l'arrivée de la nouvelle norme de pollution Euro 6d TEMP, qui implique une nouvelle homologation sous la norme WLTP. Pour le moment, les constructeurs allemands peinent à obtenir le précieux sésame. Seuls Volvo et Toyota semblent s'en sortir. Il vous reste donc le Volvo XC60 T8 si vous souhaitez absolument un SUV hybride rechargeable neuf en France immédiatement, mais pour cela il va falloir mettre la main au portefeuille avec un ticket d'entrée à 66'110 euros. Le Mercedes faisait donc pratiquement office de bonne affaire pour un SUV premium et puissant. Reste à savoir quand celui-ci sera de nouveau disponible au catalogue en France ou s'il s'agit d'un arrêt définitif en vue de l'arrivée d'une nouvelle génération.

 
Points positifs Points négatifs
Confort Boîte de vitesses parfois brutales        
Tarifs plutôt bien placés Volume du coffre restreint
Performances compte tenu du poids Consommations assez élevées

Mercedes-Benz GLC 350 e

Motorisation Essence, 4 cylindres en ligne, 1991 cm³, turbo + Moteur électrique
Batterie Lithium-ion - 8,7 kWh
Distance en mode électrique 34 km
Type de charge Wallbox / Prise domestique
Temps de charge Wallbox : 2h / Prise domestique : 4h30
Puissance 320 chevaux / 560 Nm
0-100 km/h 5,9 secondes
Transmission Boîte automatique à sept rapports - 7G-Tronic Plus
Type de transmission Intégrale - 4Matic
Poids 2025 kg
Volume de coffre 395 à 1445 litres
Places 5
Economie de carburant Mixte : 2,5 l/100 km
En vente 2016
Prix de base 56'550 €

Galerie: Essai Mercedes GLC 350 e