Quel est le nom du crossover du segment B qui a dominé les ventes mondiales en 2020 ? Non, c'est n'est pas le Dacia Duster, ni le Renault Captur et ni le Peugeot 2008. Vous ne l'aurez peut-être pas deviné, mais c'est bien le Honda HR-V !

En effet, le SUV japonais s'est écoulé à plus de 550 000 exemplaires en 2020, et se classe loin devant le Dacia Duster (220 000 ventes), le Captur (179 000 ventes) et le 2008 (177 000 ventes). Même s'il est relativement peu populaire en France, ce modèle est très important pour la marque qui espère vendre plus de 4000 exemplaires de cette nouvelle génération dans l'Hexagone en 2022.

Au sommaire 

Honda HR-V (2021)

Parlons design

Nous avons été invités pour l'essayer à Francfort, en Allemagne, mais nous n'avons malheureusement pas passé beaucoup de temps à son volant, nous vous proposons donc de vous donner notre avis sur une simple prise en main de quelques heures. Certes, nous n'avons pas parcouru des centaines de kilomètres comme nous l'aurions espéré, mais nous avons tout de même passé un peu de temps avec ce crossover qui veut conquérir le cœur de nouveaux clients.

Cette conquête passe avant tout par un style plus moderne, moins torturé, et qui plaira sans doute au grand-public. Il n'y a aucune faute de goût, le nouveau HR-V est bien dessiné, et pour être à la page, il mise sur une carrosserie façon SUV Coupé. On apprécie particulièrement la partie arrière avec sa bande lumineuse et ses feux arrière travaillés jusqu'au moindre détail.

Honda HR-V (2021)
Honda HR-V (2021)
Honda HR-V (2021)

La partie avant est plus classique, avec des feux assez fins et une calandre sans cadre sur laquelle vient se poser une baguette chromée faisant le pont entre les signatures lumineuses des deux blocs optiques. On ne peut pas dire que le nouveau HR-V manque de style, on regrette toutefois son apparence passe-partout et déjà-vu, plus on regarde en détail plus il nous rappelle d'autres modèles déjà sur le marché.

Une modularité exemplaire

Dans l'habitacle en revanche, c'est bien une Honda. Le conducteur a droit à un volant multifonctions, un tableau de bord numérique, un écran central de 9" ainsi que quelques boutons physiques pour la gestion de la climatisation. Les matériaux sont plutôt agréables au toucher, Honda a soigné les surfaces les plus susceptibles d'être manipulées.

Honda HR-V (2021)
Honda HR-V (2021)
Honda HR-V (2021)

Il est regrettable que les graphismes des écrans soient basiques, surtout pour l'écran du tableau de bord, c'est blanc sur fond noir, et puis c'est tout. Heureusement que l'écran central est en couleurs, qu'il est fluide et compatible avec Android Auto.

Avec seulement 4340 mm de long, le HR-V se veut accueillant et familial. Nous ne nous sommes sentis à l'étroit à aucun moment, à l'avant comme à l'arrière. Le coffre propose un espace de chargement de 319 L (norme VDA), pour ceux qui le souhaitent, la banquette arrière se replie par simple pression de bouton. Une fois incliné, cela crée un plancher plat ce qui est parfait pour charger des objets encombrants. Honda a une autre botte secrète, car les assises se relèvent et dégagent pas mal d'espace pour charger un vélo par exemple. Cette modularité est sans doute l'un de ses points forts (malgré un volume de coffre en retrait).

Plutôt électrique que thermique

Cette troisième génération existe seulement en motorisation hybride. On retrouve sous le capot un moteur essence 1.5 VTEC (atmosphérique) relié à deux unités électriques (générateur et moteur) placées sous les passagers avant. Plus à l'arrière, au niveau de l'essieu, Honda y a logé la batterie. Le constructeur annonce une puissance cumulée de 131 ch pour 253 Nm, et que cela soit clair, avec une accélération annoncée de 0 à 100 km/h en 10.6 secondes, le nouveau HR-V est loin d'être un foudre de guerre.

Honda HR-V (2021)
Honda HR-V (2021)

Peu importe, car ce n'est clairement pas sa vocation. Bien au contraire, ce HR-V veut émettre le moins de particules possibles (122 g/km de CO2) et vous épargner les passages à répétition à la pompe. Nous avons relevé une consommation moyenne de 8 L/100 km, mais attention, car cela ne reflète pas la réalité. Des confrères ayant essayé le crossover sur une plus longue distance nous avoueront qu'il est possible de consommer moins de 7 L/100 km. En ville, il serait même possible d'avoisiner les 5 L/100 km. 

Les quelques dizaines de kilomètres à son volant nous permettent d'affirmer que ce HR-V est plutôt doux et confortable, d'autant plus qu'il privilégie le mode électrique, surtout en ville, ce qui permet de rouler de façon agréable. Le moteur thermique n'entre en jeu qu'à des vitesses plus élevées ou en écrasant un peu fort l'accélérateur pour recharger la batterie ou pour entraîner les roues via la transmission à un seul rapport eCVT. Dans ce cas, le moteur entre en action avec une sonorité trop présente dans l'habitacle, ce qui est bien dommage, car en l'espace de quelques secondes, on passe du silence total au brouhaha.

Honda HR-V (2021)

Malgré toute la bonne volonté du monde, le moteur thermique monte haut dans les tours sans pour autant que le HR-V roule plus fort. Le son monte crescendo, mais la vitesse indiquée par le compteur de vitesse prend son temps. Pour apprécier ce nouveau ce HR-V, il faut lever le pied pour calmer le moteur thermique et engager le mode électrique. Celui-ci coupe complètement le moteur à combustion interne pour laisser le système électrique travailler en solo.

En mode Hybrid, le moteur VTEC reprend vie, mais il envoie sa puissance aux deux moteurs électriques (générateur et propulseur) pour mouvoir le véhicule. Il faudra activer le dernier mode (Engine Drive) pour que le VTEC soit directement relié aux roues via le système eCVT. Point à noter, le passage d'un mode à un autre et la bascule de l'électrique au thermique sont étonnant fluides, cela est fort appréciable.

Honda HR-V (2021)
Honda HR-V (2021)

Honda précise que son HR-V est "auto-rechargeable" comprenez par là qu'il n'est pas possible de recharger sa batterie par un câble, celle-ci est alimentée par le moteur thermique et par l'électricité générée lors des freinages ou en roue libre (l'effet peut être accentué grâce aux palettes ou en sélectionnant la gamme B de la transmission).

Finitions et prix

Trois versions du HR-V sont proposées : Exécutive, Advance et Advance Style. Les prix démarrent à partir de 31 520 euros (Executive) et grimpent jusqu'à 36 520 euros (Advance Style). Quant à la version Advance, elle est affichée à 34 020 euros. En option, vous pourrez bénéficier de la peinture métallisée/perlée à 650 euros, de plusieurs packs pour agrémenter le style du SUV ainsi que des jantes de 18 pouces à un peu plus de 1000 euros.

Honda espère séduire une nouvelle clientèle (70 % de clients de conquête) et plus jeune (moyenne d'âge de 55 ans contre 65 ans pour la précédente génération).

Les points positifs Les points négatifs
Design dans l'air du temps Graphisme du tableau de bord
Doux et agréable à basse vitesse Grognement du moteur en accélération 
Modularité du compartiment arrière  Consommation plutôt élevée sur autoroute

Galerie: Essai Honda HR-V (2021)

Honda HR-V (2021)

Motorisation 1.5 i-MMD, atmosphérique
Puissance 131 ch
Couple maximum 253 Nm
Transmission e-CVT
Type de transmission Traction
0-100 km/h 10,6 secondes
Vitesse maximum 170 km/h
Longueur 4340 mm
Largeur 1790 mm (hors rétroviseurs)
Hauteur 1582 mm
Poids 1380 kg
Places 5
Volume de coffre 319 litres
Economie de carburant Consommation mixte de 5,4 L/100 km
Émissions 122 g/km
En vente 2021
Prix de base 31 520 euros
Prix de la version testée > 36 520 euros