L'électrique prend le relais.

Elle est belle, elle a un gros V12 sous le capot, mais elle n'est plus en odeur de sainteté chez Aston Martin. Lancée en 2010, la Rapide devrait en effet tirer sa révérence dès l'année prochaine. "La Rapide telle que nous la connaissons disparaît, mais le marché des quatre portes est couvert d'une manière différente", a expliqué le PDG d'Aston Martin Andy Palmer. Car les choses sont un peu plus complexes qu'il n'y paraît. En réalité, la belle anglaise va continuer à vivre, mais sous une forme totalement différente. Elle délaissera en effet son douze cylindres six litres au profit d'une motorisation électrique. Y'a pas à dire, le progrès manque parfois de romantisme.

Lire aussi :

La future RapidE (notez l'apparition du E majuscule) fera donc confiance à un bloc 100% électrique, qui devrait délivrer une puissance avoisinant les 800 ch. L'autonomie devrait pour sa part tourner autour des 320 km. Cette limousine verte arrivera sur les routes sans tarder, probablement en 2018.

Aston Martin mise sur cette voiture – et sur le futur crossover DBX – pour renforcer sa position en Chine. Bien sûr, cette décision risque de décevoir nombre d'amateurs de la marque, mais ceux-ci pourront toujours se tourner vers les modèles Lagonda, qui pourraient se multiplier dans les années à venir.

Et puis il reste quand même un motif de satisfaction pour les puristes de la première heure : Aston Martin ne devrait pas céder aux sirènes du diesel. "Nous n'avons pas de diesel, mais les diesels sont certainement persona non grata de nos jours. La prochaine chose que vous verrez, c'est que certaines villes exigeront que vous ayez une voiture électrique certains jours", a expliqué Andy Palmer. C'est sans doute cette éternelle chasse au C02 qui a eu raison de l'Aston Martin Rapide, l'une des limousines les plus performantes du moment.

Source : Motoring

Lire aussi :

 

Faites partie de quelque chose de grand