Avant une confrontation sur la route, découvrez ce premier match statique basé essentiellement sur des chiffres.

Souvenez-vous, il y a maintenant quatre ans de cela, la SEAT Leon Cupra (alors pourvue de 280 chevaux), se disputait le meilleur temps sur le Nürburgring dans la catégorie des tractions avec la deuxième génération de Renault Mégane R.S. Une lutte sans merci jusqu'à ce que Renault Sport reprenne l'avantage, avant la fin de la carrière de sa Mégane R.S. de deuxième génération, avec une ultime version Trophy-R. Depuis, la catégorie a connu d'autres modèles, plus rapides encore, mais aujourd'hui, avec le retour sur le devant de la scène de la Renault Mégane R.S. de troisième génération, il est temps de remettre la SEAT Leon Cupra face à sa meilleure ennemie avant un essai comparatif complet à retrouver dans nos colonnes d'ici quelques semaines. Ce comparatif oppose deux modèles équipés d'une boîte manuelle. Chacune propose également une boîte de vitesses robotisée à double embrayage dans son catalogue.

Renault Mégane IV R.S. 2018
SEAT Leon Cupra 2018

Esthétique : Renault Mégane R.S.

Difficile de déterminer qui est la meilleure dans une catégorie purement subjective. Nous avons donc jugé les voitures simplement sur le plan de la sportivité "visuelle", c'est-à-dire laquelle nous paraît la plus dynamique. Dans ce cas de figure, il n'y a pas vraiment match puisque la SEAT Leon brille par sa discrétion, tandis que la Renault Mégane IV R.S. s'avère un peu plus extravagante, sans non plus basculer dans le too much comme une certaine Honda Civic Type R. De ce côté, victoire donc pour la Mégane IV R.S. En ce qui concerne le style, nous vous laissons vous faire votre propre avis.

Renault Mégane IV R.S. 2018
SEAT Leon Cupra 2018

Habitacle : SEAT Leon Cupra

Pour le moment, nous n'avons pu essayer que la SEAT, difficile donc de faire une comparaison avec la Mégane R.S. Cependant, la Française se base évidemment sur les versions les plus conventionnelles, comme la SEAT d'ailleurs. Des versions classiques que nous avons déjà pu prendre en main. Néanmoins, voitures sportives obligent, notre jugement se basera surtout à l'occasion de l'essai comparatif, notamment concernant les sièges baquets, la position de conduite, ou encore les équipements liés à leurs velléités. Dans tous les cas, pour un premier point de vue qui se base essentiellement sur les versions conventionnelles, c'est la SEAT qui prend l'avantage avec une ergonomie plus classique mais plus soignée, tout comme les matériaux et les ajustements. À voir si les autres éléments, directement liés à la sportivité, feront basculer ce jugement en faveur de la française.

Renault Mégane IV R.S. 2018
SEAT Leon Cupra 2018

Fiche Technique : Match nul

  Renault Mégane R.S. SEAT Leon Cupra
Motorisation
4 cylindres en ligne, 1798 cm³, turbo
4 cylindres en ligne, 1984 cm³, turbo
Puissance 280 chevaux à 6000 tr/min 300 chevaux à 5500 tr/min
Couple 390 Nm de 2400 à 5000 tr/min 380 Nm de 1800 à 5000 tr/min
Transmission Boîte manuelle à six rapports Boîte manuelle à six rapports
Type de transmission Traction avant Traction avant
0 à 100 km/h 5,8 secondes 5,8 secondes
Vitesse de pointe 255 km/h 250 km/h
1000 mètres D.A. 25 secondes 25,1 secondes 
Poids 1407 kilos 1421 kilos

Vous l'observez aussi bien que nous, difficile de départager les deux voitures sur une simple lecture de la fiche technique. Si la SEAT Leon semble offrir un agrément moteur légèrement supérieur à la française, cela ne se vérifie pas forcément au niveau des performances où elles se tiennent au coude-à-coude. L'asphalte sera donc le juge de paix.

Moteur, châssis et boîte de vitesses : Renault Mégane R.S.

Là encore, nos deux protagonistes sont assez proches. Côté moteur, la Mégane se contente d'un quatre cylindres de 1,8 litre de cylindrée développant 280 chevaux et 390 Nm de couple. L'espagnole cube un peu plus au-dessus avec un quatre cylindres de 2,0 litres qui distille 300 chevaux et 380 Nm. Les deux modèles proposent une boîte manuelle à six rapports ou bien une boîte à double embrayage. Pour le moment, nos deux voitures sont donc assez proches.

En revanche, de série, la Renault Mégane R.S. dispose des quatre roues directrices, chose que la SEAT ne propose pas, même en option. La SEAT préfère proposer quatre roues motrices, mais uniquement sur la version break néanmoins. Nous pouvons donc donner l'avantage à la française sur ce point. La Mégane R.S. reçoit un différentiel à glissement limité, tout comme la SEAT, mais Renault réclame 1500 euros de plus sur la facture finale pour en disposer. Le différentiel à glissement limité est compris au sein du Pack Cup qui regroupe également le châssis Cup et les étriers de frein Brembo rouges.

Renault Mégane IV R.S. 2018
Renault Mégane IV R.S. 2018

Du côté de la SEAT, le blocage de différentiel est de série. L'ibérique propose même en option, avec le Pack Cupra Line Black (3470 euros) ou le Pack Cupra Line Energy (3640 euros), une monte pneumatiques Michelin Pilot Sport Cup 2. Ces deux packs comprennent des éléments esthétiques spécifiques, des jantes de 19 pouces et des étriers de frein Brembo rouges. La Mégane facture ses jantes de 19 pouces à 1000 euros avec une monte Bridgestone Potenza S001. De série, la voiture est livrée avec des jantes de 18 pouces cerclées de Continental SportContact 6. L'Espagnole fournit tous ces éléments à travers des packs donc, tout en y ajoutant quelques éléments esthétiques plus ou moins indispensables selon les goûts. Renault facture uniquement les jantes et les pneumatiques, et au vu de l'écart de prix entre les deux, malgré des packs plus fournis chez SEAT, la Renault Mégane R.S. l'emporte sur ce point.

Renault Mégane IV R.S. 2018
SEAT Leon Cupra 2018

La SEAT Leon Cupra propose de série une suspension pilotée avec amortissement variable, tandis que la Renault Mégane R.S. adopte quatre butées hydrauliques de compression sur les amortisseurs avec un tarage toujours différencié entre châssis Cup et Sport. De ce côté, la SEAT prend l'avantage pour le moment, au-delà des prestations routières, puisque l'ibérique ne facture pas de réglages châssis différents à la version de série grâce à sa suspension pilotée, contrairement à la française.

Au final, même si la Renault a tendance à facturer plus d'éléments que la SEAT, nos deux voitures se ressemblent quasiment traits pour traits. La Cupra bénéficie d'un petit avantage avec sa suspension pilotée, tandis que la Mégane R.S. devra se doter du Pack Cup (1500 euros) pour peut-être être au niveau. Nous verrons sur la route si les réglages du Pack Cup apportent autant d'homogénéité que sur la SEAT, car sur la Renault, on ne pourra malheureusement pas jouer directement sur la suspension via une commande. La Mégane propose certainement l'un des éléments les plus indispensables pour les meilleures sportives d'aujourd'hui : les quatre roues directrices. Pour preuve, la Mercedes-AMG GT R en est équipée, tout comme la Porsche 911 GT2 RS à titre d'exemple. Nous donnons donc, grâce à cet élément, uniquement sur le papier et non dans les faits, l'avantage à la française.

Renault Mégane IV R.S. 2018
SEAT Leon Cupra 2018

Performances : Renault Mégane R.S.

Avec 20 chevaux de moins mais 10 Nm de plus, la Mégane perd tout de même un peu de terrain face à une Leon qui offre une plus large plage d'utilisation et une puissance maximale disponible 500 tr/min plus tôt. Pourtant, au vu des performances, cela ne se ressent pas forcément puisque le 0 à 100 km/h abattu en 5,8 secondes est valable pour les deux montures. La Mégane R.S. profite simplement de 5 km/h de plus en vitesse de pointe. Au niveau de l'exercice du 1000 mètres départ-arrêté, même topo, la SEAT laisse juste filer un petit dixième avec 25,1 secondes contre 25 secondes pour la tricolore.

Difficile de faire la différence une nouvelle fois, la SEAT a l'avantage des chiffres techniquement parlant, mais les performances communiquées par Renault Sport sont similaires voire même légèrement au-dessus sur l'exercice du 1000 mètres départ-arrêté. De plus, à 14 kilos près, celles-ci font quasiment le même poids. Dans les faits, nous donnons la victoire à la Renault Mégane R.S., uniquement au vu des chiffres annoncés. Avec un moteur moins puissant et une plage d'utilisation plus mince, elle arrive à tenir tête, voire même parfois dépasser l'Espagnole.

Renault Mégane IV R.S. 2018
SEAT Leon Cupra 2018

Prix et équipements : SEAT Leon Cupra

D'emblée, la Renault Mégane R.S. débute à partir de 37'600 euros. La SEAT Leon Cupra à partir de 35'895 euros. À niveau d'équipements équivalent, c'est-à-dire une peinture, la meilleure monte pneumatique, les sièges baquets, et quelques équipements fournis de série chez l'une et en option chez l'autre, la Renault Mégane R.S. s'affiche à 41'700 euros contre 41'310 euros pour la Cupra.

La française facture assez cher sa peinture par exemple (1600 euros pour le Jaune Sirius), quand la SEAT réclame au maximum 760 euros pour un Rouge Désir. La Mégane réclamera une petite rallonge pour quelques équipements en plus comme par exemple l'affichage tête haute (400 euros), le toit ouvrant (800 euros), le régulateur de vitesse adaptatif (300 euros), le Pack Alcantara (1500 euros)... Pareil pour la SEAT Leon Cupra avec le toit ouvrant (820 euros), le régulateur de vitesse adaptatif avec Front Assist (360 euros), ou encore les sièges chauffants (390 euros).

Renault Mégane IV R.S. 2018
SEAT Leon Cupra 2018

Et enfin, puisque nous sommes en France, ces deux voitures sont assujetties à un malus écologique. Pour la Mégane équipée de la boîte manuelle, il faudra compter 4253 euros (voire 4 673 euros avec les jantes de 19 pouces en option à 1000 euros) en plus en raison de rejets de 161 g/km de CO2 (soit environ 10% du prix de la voiture) et 3660 euros pour la SEAT Leon Cupra avec des rejets de 158 g/km de CO2. Au cumulé, la SEAT Leon Cupra revient donc un peu moins chère que la française avec, malus compris, une différence de 1403 euros en faveur de l'ibérique. (46'373 euros pour la Renault Mégane R.S. contre 44'970 euros pour la SEAT Leon Cupra).

Bilan : Renault Mégane R.S.

Sur le papier, la Renault Mégane R.S. remporte ce comparatif d'une très courte tête et surtout parce qu'il faut tout de même donner un vainqueur à la fin. Pour réellement les départager, il faudra bien évidemment les comparer en même temps d'ici quelques semaines. En attendant, notre essai complet de la SEAT Leon Cupra est disponible. Concernant celui de la Renault Mégane R.S., il faudra patienter jusqu'au 25 janvier prochain.

Lire aussi :

Enfin, si la SEAT Leon Cupra bénéficie déjà de nombreuses déclinaisons (trois et cinq portes, break, quatre roues motrices, une version R...), il va falloir patienter un petit moment pour que la Mégane R.S. se mette au niveau. En effet, dans un premier temps, les commandes s'ouvrent à la version de 280 chevaux avec la boîte robotisée EDC. Au printemps, viendra le temps des fleurs et de la version avec la boîte manuelle. Enfin, à la fin de l'année, la variante Trophy et ses 300 chevaux sera disponible à la commande. Une version que nous ne manquerons pas de comparer avec les compactes les plus véloces de la catégorie.

Comparatif - Renault Mégane R.S. vs SEAT Leon Cupra