Des DS mais aussi des Citroën.

DS ne manquera pas le prochain salon Rétromobile, qui se tiendra du 7 au 11 février à Paris. La jeune marque premium proposera une exposition articulée autour d'un thème qui lui est cher, celui de la voiture présidentielle.

Nous retrouverons donc sans surprise le DS7 Crossback mis à disposition d'Emmanuel Macron lors de son investiture. Vêtu d'une robe Bleu Encre, cet exemplaire dispose d'un toit découvrable réalisé sur-mesure, d'un porte-drapeau et de signatures "République Française" sur ses flancs. De petites touches d'or sont présentes sur les rétroviseurs et les jantes de 20 pouces. L'habitacle reçoit une sellerie cuir noire ainsi qu'un habillage dit "Toile de Laque".

DS présentera à ses côtés le DS5 de François Hollande. Il s'agit en l'occurrence d'un exemplaire découvrable doté de la motorisation hybride diesel que PSA proposait à l'époque.

Chantilly 2017

Des Citroën indissociables de l'histoire politique française seront également de la partie. La dynastie des DS sera par exemple représentée par une DS 19 Confort de juin 1961 (un exemplaire doté des ailes cendriers et d'un intérieur Elanca Bleu). La DS 21 Présidentielle conçue pour le général de Gaulle (en photo ci-dessus) sera elle aussi présentée au public. Longue de 6,53 mètres, cette voiture d'apparat qui a finalement peu servi fut réalisée par le carrossier Chapron. Véritable salon d'époque, l'habitacle tapissé de cuir dispose d'un mini-bar, d'une climatisation et d'un interphone. Le stand DS accueillera en outre la DS 21 Pallas de 1969 ayant appartenu au général de Gaulle et la DS Chapron "Lorraine" d'Alain Poher (Président du Sénat de 1968 à 1992).

Chantilly 2017

La famille des SM est également conviée à la fête (rappelons que DS Automobiles se présente comme l'hériter de la DS et de la SM). Nous retrouverons ainsi l'une des deux SM présidentielles commandées par Georges Pompidou (photo ci-dessus). Œuvre de Chapron, cette version découvrable reçoit une boîte de vitesses et un système de refroidissement spécifiques permettant de rouler au pas. Elle croisera la route des présidents Pompidou, Giscard d’Estaing, Mitterrand ou encore Chirac. Enfin, le public pourra approcher la SM Blanc Meije de Line Renaud, un exemplaire à carburateur de 1971.

Lire aussi :

 

Galerie: La voiture présidentielle d'Emmanuel Macron