L'entreprise japonaise n'avait visiblement pas prévu un tel engouement pour son nouveau moteur essence.

Après avoir annoncé un moteur thermique révolutionnaire avec "les meilleurs avantages du diesel et de l'essence réunis en un seul moteur", il nous tardait de prendre en main le nouveau Skyactiv-X et son système de combustion révolutionnaire. Nous nous sommes donc rendus il y a quelques mois en Bulgarie afin de prendre en main la nouvelle Mazda3 équipée de ce nouveau moteur, l'occasion de constater des performances plus que correctes pour un moteur annoncé à 100 g/km de CO2 (suivant les configurations) et surtout avec 180 chevaux sous le capot. Du côté des consommations, nous avions été un peu plus sceptiques, notamment parce que Mazda nous avait annoncé des chiffres assez stupéfiants, mais finalement ceux que nous avons constaté nous avait quelque peu déçu. Nous vous invitons à découvrir notre essai de la voiture en suivant ce lien et à comprendre pourquoi ce moteur est si révolutionnaire en suivant celui-ci.

Un succès plus important que prévu

Le moteur Skyactiv-X équipe, à l'heure où nous écrivons ces lignes, trois véhicules au sein de la gamme : la Mazda3, sa variante berline et le CX-30. En attendant qu'il soit déployé sur davantage de modèles, Mazda doit d'abord conjuguer avec une forte demande, comme en témoignent les propos de Yasuhiro Aoyama, le patron de Mazda Europe, qui s'est exprimé dans les colonnes de nos confrères d'Automotive News"Depuis que nous avons lancé le moteur, nous constatons un retour très encourageant : 60 % des commandes de la Mazda3 concernent actuellement des voitures équipées du moteur Skyactiv-X, et 45% pour le Mazda CX-30. L'intérêt pour ce nouveau groupe motopropulseur est beaucoup plus élevé que prévu".

Le thermique, mais pas seulement

Si le Mazda CX-5 est encore le modèle le plus vendu en Europe pour la firme japonaise, la tendance devrait s'inverser l'année prochaine et c'est le nouveau CX-30 qui devrait caracoler en tête des ventes d'après Yasuhiro Aoyama. Si tel est le cas, effectivement, le moteur Skyactiv-X devrait rencontrer un franc succès. Si Mazda mise encore sur le thermique, le constructeur japonais n'est pas pour autant totalement hermétique à l'électrique, bien au contraire puisqu'elle a présenté il y a quelques semaine le MX-30, un SUV 100 % électrique. D'une manière générale, Mazda n'étant pas forcément bon élève en Europe en matière de moyenne de CO2, cette nouvelle est plutôt la bienvenue, en espérant qu'elle s'accompagne d'autres bonnes nouvelles, Mazda étant, malheureusement, bien trop souvent sous-estimé. Compte tenu de la prestations de ses voitures et de sa récente montée en gamme, la marque mérite sans doute un plus large succès.

Galerie: Essai Mazda3 : 2.0 Skyactiv-X 180 ch