McLaren ne croit pas - pour le moment - à la technologie 100 % électrique. Il préfère l'hybride !

Ces dernières années, les supercars sont devenues vraiment puissantes. À tel point qu'il est difficile d'améliorer significativement leurs performances ; elles flirtent déjà avec les lois de la physique. Cela était sans compter sur l'apport des moteurs électriques. En effet, les constructeurs passent tour à tour à la technologie hybride ou totalement électrique. C'est le cas de Ferrari avec la nouvelle SF90 Stradale, ou encore Lamborghini avec la Sian

McLaren met le cap sur l'hybride

Pour sa nouvelle génération de supercars, McLaren va lui aussi équiper ses voitures d'un ou de plusieurs moteurs électriques. Dans une interview accordée à Car and Driver, le patron de McLaren, Mike Flewitt, a donné quelques informations concernant sa future supercar. On apprend par exemple que le moteur thermique sera associé à un moteur électrique. Dans cette configuration, la supercar de McLaren, que nous découvrirons en 2020 ou en 2021, sera dotée d'une transmission intégrale. Mike a aussi précisé qu'elle sera capable de rouler en mode tout électrique. Cependant, son autonomie sera très restreinte, comptez entre 25 et 30 km. 

Une supercar vraiment rapide

Contrairement aux moteurs à combustion, un moteur électrique livre son couple maximal instantanément. Cela a pour effet de propulser la voiture plus rapidement. Pour sa nouvelle supercar, Mike Flewitt a indiqué que le 0 à 60 mph (environ 96,6 km/h) sera abattu en seulement 2,3 secondes ! Ainsi, nous pouvons estimer que le 0 à 100 km/h devrait être pulvérisé en seulement 2,4 ou 2,5 secondes

C'est très rapide, surtout si l'on compare cette accélération à celle de la McLaren Senna, considérée aujourd'hui comme étant l'une des McLaren les plus performantes. La Senna, forte de 800 ch, passe de 0 à 100 km/h en 2,8 secondes. Mais sa production est limitée à 500 exemplaires, ce qui ne devrait pas être le cas de la nouvelle supercar de la marque de Woking. Par le passé, McLaren a commercialisé en série limitée la P1, qui pour rappel, était déjà hybride. Son moteur V8 développait 737 ch tandis que son moteur électrique ajoutait une puissance de 179 ch pour un total d'environ 916 ch. C'était une voiture typée propulsion, et son accélération de 0 à 100 km/h était annoncée en 2,8 secondes.

Source: Car and Driver