Le SUV, la berline et le break héritent du même système que la Classe A hybride rechargeable.

Du côté de chez Mercedes, l'électrification de la gamme se poursuit doucement mais sûrement. Avec le raz-de-marée de voitures 100 % électriques qui se prépare, la firme allemande convertit à l'hybride rechargeable ses modèles compacts. Après les Classe A, Classe B et Classe A Berline, voici maintenant les versions hybrides rechargeables des CLA, CLA Shooting Brake et GLA.

Ces trois déclinaisons héritent du système EQ Power avec un moteur électrique de 75 kW alimenté par une batterie de 15,6 kWh. La partie électrique est jumelée à un moteur essence quatre cylindres 1,3 litre essence de 160 chevaux et une boîte robotisée 8C-DCT qui distribue la puissance aux roues avant. Au cumulé, les CLA, CLA Shooting Brake et GLA développent 218 chevaux et 450 Nm de couple.

Mercedes CLA 205 e et GLA 250 e
Mercedes CLA 205 e et GLA 250 e

Entre 53 et 69 kilomètres d'autonomie en électrique

Dénommés 250 e, ces modèles accusent 150 kilos de plus par rapport à des versions conventionnelles. Leur autonomie est plutôt généreuse en mode 100 % électrique puisqu'elles sont homologuées, suivant les modèles, entre 53 et 69 kilomètres. De quoi assez largement réaliser de petits trajets, voire même un peu plus, sans se servir du moteur thermique. En termes de recharge, il faut compter environ 1h45 pour une recharge complète sur une Wallbox de 7,4 kW. Sur une borne en courant continu de 24 kW, le temps est réduit à 25 minutes. Concernant les performances, le GLA 250 e réclame 7,1 secondes sur l'exercice du 0 à 100 km/h, le CLA 6,8 secondes et sa variante Shooting Brake 6,9 secondes.

Conçues pour l'hybride

Les CLA et GLA, comme la Classe A et la Classe B, ont été pensés pour l'hybride, il n'y a donc pratiquement pas de perte d'espace à bord. Seul le coffre et le réservoir d'essence perdent un peu de leur contenance par rapport aux modèles thermiques. En termes de consommations, l'homologation sous le cycle WLTP annonce 1,6 l/100 kilomètres en moyenne et un niveau d’émissions de CO2 de 31 à 42 g/km. Des chiffres certainement discutables mais qui, aux yeux du législateur, permettent de passer entre les mailles du filet et octroient des avantages fiscaux aux entreprises. Pour le moment, les prix n'ont pas encore été communiqués mais ils devraient l'être certainement d'ici quelques semaines, au printemps prochain, à l'occasion de l'ouverture des commandes.

Galerie: Mercedes-Benz CLA 205 e et GLA 250 e (2020)