Il fait partie des monstres sacrés de la BD. Ses personnages ont accompagnés des générations de jeunes lecteurs, que ce soit en les lisant ou sur grand écran. Et leurs aventures ont fait naître des vocations chez beaucoup. Jean Graton, célèbre créateur des aventures de Michel Vaillant, s'en est allé ce jeudi 21 janvier 2021 à l'âge de 97 ans, dans sa maison de Bruxelles.

Né à Nantes, celui qui sera d'abord ajusteur dans un chantier naval de sa ville natale a toujours aimé dessiné. Il découvrira la course automobile quand son père l'emmènera en juin 1937, à moto, aux 24 Heures du Mans, édition alors remportée par Jean-Pierre Wimille et Robert Benoist dans une Bugatti bleue. C'est d'ailleurs d'Ettore Bugatti que Jean Graton s'inspirera 20 ans plus tard pour créer Henri Vaillant et sa marque Vaillante.

Galerie: Jean Graton, créateur de Michel Vaillant

La suite on la connaît. 74 titres, plusieurs dizaines de millions d'albums vendus dans le monde, un feuilleton passé à la TV, évidemment un film sorti en 2003. Sans oublier le passage de la fiction à la réalité avec une Vaillante arrivée 4e aux 24 Heures du Mans 1997 derrière Porsche et McLaren ! 

 

 

Comme il est expliqué dans le communiqué des éditions Dupuis, Jean Graton avait "compris que pour raconter, il fallait s'inspirer du réel. Jean Graton a assisté aux courses à peu près partout dans le monde, se liant d'amitié avec les pilotes, les chefs d'écuries et les directions des circuits, accumulant des miliers de photos et de documents qui donnent à son travail le cachet de l'authenticité. Cela et son sens inné du mouvement et de la narration ont fait de Michel Vaillant une série exemplaire et respectée par tous les amoureux du sport auto."

Considéré par beaucoup comme le dernier monstre sacré de la BD franco-belge, Jean Graton s'en est allé rejoindre ses amis et collègues, Goscinny, Uderzo, Charlier, Peyo, Roba, Franquin...

 

Galerie: 2017 - Michel Vaillant de retour au Mans en 2017