Moteur quatre cylindres 2,0 litres + moteur électrique + eTurbo + alterno-démarreur.

Les temps changent, et la Mercedes-AMG C 63 ne fait pas exception. Fut un temps, la sportive embarquait le somptueux "V8 6.3 AMG" qui a cédé sa place à un V8 4,0 litres turbocompressé. Les puristes étaient déçus par ce changement, mais ce n'est rien comparé à ce qui risque d'arriver. 

En effet, d'après les rumeurs, la nouvelle et future Mercedes-AMG C 63 abandonnerait son V8 au profit d'un quatre cylindres (celui de la Mercedes-AMG A 45 S) ! Oui, vous avez bien lu, la sportive de Mercedes-AMG pourrait perdre quatre cylindres. Cerise sur le gâteau, ce moteur serait électrifié afin de développer davantage de puissance tout en maintenant les niveaux d'émissions de CO2relativement bas. 

Aujourd'hui, et selon le magazine CAR, la nouvelle Mercedes-AMG C 63 serait bien animée par un quatre cylindres associé à trois unités électriques. La première est un moteur électrique placé à l'arrière, la deuxième est un alterno-démarreur et la troisième un eTurbo. D'après le magazine anglais, la puissance serait portée à 410 kW pour 800 Nm, soit environ 560 ch

La puissance serait transmise par une boîte automatique à neuf rapports et acheminée au sol via la transmission intégrale 4Matic+ (elle aurait aussi un mode propulsion). En ce qui concerne les performances, le 0 à 100 km/h pourrait être bouclé en 3,5 secondes tandis que la vitesse de pointe culminerait à 291 km/h.

Mais il y a un hic car l'électrification alourdirait la sportive de 250 kg, portant son poids à vide à 2000 kg ! C'est beaucoup certes, mais la Mercedes-AMG C 63 serait obligée de passer par là : écologie oblige ! Clou du spectacle, la C 63 serait capable de rouler en mode 100 % électrique sur une distance de 64 km et de ne consommer que 3,0 l/100 km selon le cycle WLTP (en réalité, elle consommera bien plus).

La nouvelle Mercedes-AMG C 63 EQ Power Sport pourrait être présentée en fin d'année. Enfin, on rappelle que la nouvelle Classe C sera probablement présentée au mois de mars prochain.