La première Bentley électrique de l'histoire était prévue pour 2025. Nous utilisons le passé, car l'entreprise elle-même, par la bouche de son PDG Adrian Hallmark, interrogé par Automotive News, a annoncé le report du lancement de son modèle à batterie à 2026.

La décision est surprenante et a été prise suite à des problèmes de développement de logiciels et à des "préoccupations concernant la plateforme". Plateforme qui sera l'EPP inaugurée par la Porsche Macan électrique et également utilisée par l'Audi Q6 e-tron.

De meilleurs plug-ins

Si le développement de la première voiture électrique de Bentley n'est donc pas arrêté, mais retardé, la firme britannique n'a pas l'intention de bloquer le lancement de nouveaux modèles "plug-in". Plus précisément, ceux alimentés par des groupes motopropulseurs rechargeables, déjà présents sur certains modèles et qui, selon Hallmark, seront disponibles sur l'ensemble de la gamme à partir de 2026.

En effet, alors que Bentley prévoyait initialement une baisse de la demande de voitures rechargeables à partir de 2028, la perspective est désormais celle d'une hausse de la demande au cours des prochaines années. C'est pourquoi Crewe "investit des centaines de millions" dans cette technologie, qui devrait perdurer après 2030.

<p>Bentley EXP 100 GT Concept</p>

Bentley EXP 100 GT Concept

Et voici d'autres nouvelles. "Si nous investissons de manière significative dans une voiture hybride en 2026-27, nous devrons l'exploiter jusqu'en 2031 ou 2032 pour rentabiliser l'investissement que nous avons fait", a déclaré le numéro un de l'entreprise, repoussant l'objectif de faire de Bentley une marque purement électrique en 2033, soit trois ans plus tard qu'initialement prévu.

Pour en revenir au nouveau groupe motopropulseur rechargeable, nous savons qu'il prendra la place du monumental V12, retiré avec la Batur de 740 chevaux, sera basé sur un V8 à essence et sera utilisé par les GT, GTC et Flying Spur dès 2024. L'actuel V6 PHEV restera dans la gamme, représentant ainsi le groupe motopropulseur d'entrée de gamme, tandis qu'en 2026, le Bentayga deviendra 100 % électrique. Mais il ne devrait pas être la première voiture de Crewe à n'être alimentée que par des batteries.

<p>Bentley Bentayga</p>

Bentley Bentayga

<p>Bentley Batur</p>

Bentley Batur

L'honneur d'ouvrir la danse sur la scène zéro émission devrait revenir à une sorte de SUV/crossover de 1.400 ch et de 0 à 100 en 1,5 seconde. Rien à voir donc avec l'EXP 100 GT Concept présenté en 2019. "Le W12 alimenté par batterie", décrivait Hallmark il y a quelques années. Bien sûr, nous ne savons pas si le développement a continué dans cette direction ou a pris un autre chemin.

Selon Hallmark, l'autonomie sera comprise entre 563 et 724 km, avec moins de 20 minutes pour passer de 10 à 80 % de la capacité de la batterie.

Galerie: Bentley EXP 100 GT Concept