Les constructeurs chinois s'efforcent de conquérir des parts de marché substantielles en Europe. Ils ont compris que pour atteindre leurs objectifs de vente ambitieux, ils doivent raccourcir la chaîne d'approvisionnement. C'est pourquoi ils veulent venir produire localement.

Un rôle clé pourrait être joué par Magna Steyr, un géant autrichien spécialisé dans la production de voitures pour des tiers, qui a confirmé avoir entamé plusieurs négociations avec autant de constructeurs du pays du dragon.

Les tarifs douaniers sont redoutés

Parmi les raisons qui poussent à produire en Europe, il y a la crainte que les autorités du Vieux Continent adoptent des tarifs protectionnistes qui pourraient nuire précisément à ceux qui produisent des voitures en Chine.

Magna, pour sa part, a besoin de nouveaux clients. Après avoir gelé la production de la Fisker Ocean en raison des problèmes financiers du constructeur américain, il a de la place pour de nouvelles voitures. Au moins jusqu'en 2026, date à laquelle il devrait commencer à produire des tout-terrains électriques Ineos.

2023 Fisker Ocean vue de trois-quarts avant

La Fisker Ocean a été fabriquée en Autriche

Les constructeurs possibles

Pour l'instant, Magna Steyr, qui fait partie du groupe Magna International, construit la Classe G pour Mercedes et le I-Pace pour Jaguar. Il y a donc une volonté d'étendre l'activité. C'est ce qu'a déclaré le président de l'entreprise, Roland Prettner, lors d'une récente rencontre avec la presse à Graz, où se trouve le siège de Magna Steyr.

BYD Ocean M Concept

BYD Ocean M Concept : une voiture bon marché qui pourrait être produite (et vendue) en Europe

Roland Prettner, qui a souligné que la production avec Magna Steyr pourrait permettre aux constructeurs chinois d'acquérir un solide savoir-faire, n'a pas cité de noms, mais parmi les personnes présentes, on pensait que les négociations en cours incluaient celles avec NIO, XPeng, BYD et Zeekr, qui vendent déjà leurs voitures en Europe. Le groupe Chery, qui pénètre en Europe avec ses marques Omoda et Jaecoo, n'est pas exclu, même si, après avoir acheté une usine en Espagne, il pourrait choisir de s'engager.