Les véhicules assemblés en Algérie sont destinés au marché local.

Pour le marché algérien, le constructeur SEAT assemble la nouvelle Ibiza dans l'usine de Relizane, dans l'ouest algérien. Les volumes de ventes de SEAT en Algérie sont importants. En effet, au premier semestre 2018, le constructeur a écoulé 11'400 SEAT Ibiza en Algérie. Il est donc temps pour SEAT d'accélérer la cadence, et d'annoncer l'assemblage en Algérie de deux nouveaux modèles : l'Arona et la Leon.

Nos essais:

Tout comme la SEAT Ibiza, ces voitures sont produites en Espagne, dans l'usine de Martorell. Les différents organes sont par la suite envoyés à Relizane en Algérie, dans l'usine du groupe Volkswagen et de SOVAC, afin d'y être assemblés. Le vice-président marketing et ventes de SEAT - Wayne Griffiths- explique dans le communiqué : "Dans le but de dynamiser notre expansion à l'étranger, nous devons impérativement assembler certains de nos modèles en dehors de l'Europe, comme le font d'autres constructeurs européens. L'Algérie est une première étape, car c'est l'un des marchés les plus importants dans cette région du monde et constitue une très grande opportunité pour SEAT... Avec l'Arona et la Leon, nous voulons étendre notre gamme de produits en Algérie afin de consolider notre position"

SEAT est en très grande forme, et souhaite profiter de cet élan pour s'enraciner dans le paysage automobile des quatre coins du monde. Le constructeur espagnol a réalisé des records de ventes de janvier à juin 2018, avec pas moins de 289'900 véhicules écoulés (246'500 en 2017). L'usine de Martorell tourne à plein régime, avec 2300 voitures produites par jour, cela représente 95 % de sa capacité de production maximale. Pour rappel, l'usine accueillera dans les prochains mois la nouvelle Audi A1 qui remplacera par cette occasion l'Audi Q3.

Vous aimerez aussi: