Le petit SUV électrique va faire face à une concurrence féroce !

Le Tesla Model Y va être présenté officiellement par la marque américaine et deviendra le quatrième modèle de série de la marque après la Model S, le Model X et la Model 3. Ce SUV compact devrait être au Model X ce que la Model 3 est à la Model S, et donc représenter une entrée de gamme pour la marque, à un tarif certainement légèrement supérieur à la Model 3. Mais là où la petite berline débarque en terrain conquis, sur un segment où la concurrence est quasiment inexistante, le Model Y arrive en plein champ de bataille.

On sait par exemple que le groupe Volkswagen mise beaucoup sur l'électrification dans les cinq à dix prochaines années. Une invasion silencieuse qui inclura en toute logique des concurrents plus ou moins directs du Tesla Model Y. Il y aura, par exemple, la version série de la Seat el-born, à venir en 2020, basée sur la plate-forme MEB du groupe. Ce petit crossover zéro émission sera capable de couvrir environ 420 km avec une recharge.

La plateforme MEB sera également bien en vue avec l'Audi Q4 e-tron, un SUV compact dont la production est prévue pour 2020, et qui affichera une autonomie en cycle WLTP d'environ 450 km. Toujours dans le groupe VW, il y aura aussi la Volkswagen I.D., la première électrique de la marque qui devrait faire ses débuts au prochain Salon de Francfort. On en attend trois versions avec des batteries différentes pouvant couvrir respectivement 330, 450 et 600 km.

Museler la concurrence en se démarquant

Du côté des concurrents déjà existants, les Hyundai Kona Electric et Kia e-Niro sont parmi les plus menaçants. Le premier est le champion de l'efficacité de notre comparatif de voitures électriques, avec 13,1 kWh consommés tous les 100 km et une autonomie déclarée (WLTP) de 449 km, non loin des 435 enregistrés dans notre test. Le prix de départ est de 37'500 euros pour la version avec 39 kWh de batteries et 42'500 euros pour la version avec 64 kWh. Double version également pour le Kia e-Niro, à venir en juillet prochain, capable de parcourir 289 km avec des batteries de 39,2 kWh et 455 km avec celles de 64 kWh. Les prix restent à confirmer mais devraient plus ou moins reproduire ceux du "cousin" signé Hyundai.

Pour la première fois, être une Tesla ne suffira pas au Model Y pour se démarquer, et il se pourrait que la marque doive se réinventer, ou au moins aller encore plus loin dans sa démarche écologique, technologique et tournée vers l'avenir. Bien sûr, l'Autopilot reste un atout majeur de Tesla, mais d'autres constructeurs développent aussi des système de conduite semi-autonome. Bien sûr, le petit SUV électrique pourrait enfin devenir une Tesla qui s'affiche au prix de la concurrence, mais est-ce que ça suffira à Tesla ?

Si ça peut lui suffire sur le plan commercial, on doute qu'Elon Musk s'en satisfasse, lui qui a toujours voulu lancer des annonces disruptives sur le marché de l'automobile. Mais l'actualité de Tesla a été chargée ces derniers temps, avec l'annonce de nouveaux Superchargeurs ainsi que l'arrivée du Mode Sentinelle. Dès lors, le Model Y amènera-t-il un design différent ? Une meilleure autonomie ? Une technologie innovante ? Une chose est sûre, il provoque autant d'impatience et de curiosité qu'il ne porte d'enjeux pour la marque.

Avec Massimo Grassi

 

'