Le succès de ce modèle se confirme.

Avec l'Oultlander PHEV, Mitsubishi est parvenu à s'imposer comme un acteur majeur sur le marché de l'hybride rechargeable. Fier de son coup, le constructeur japonais communique beaucoup sur ce modèle. Dans un communiqué fraîchement publié, il se félicite d'en avoir vendu quelque 200'000 exemplaires dans le monde depuis le lancement en 2013.

D'abord commercialisé au Japon, l'Outlander PHEV est ensuite parti à la conquête de marchés étrangers et est aujourd'hui proposé dans plus de 50 pays. D'après Mitsubishi, il était le véhicule plug-in hybride le plus vendu au monde à la fin du mois de décembre 2018, et a également été la meilleure vente PHEV en Europe durant les quatre dernières années. À terme, il devra affronter une concurrence plus fournie, la motorisation hybride rechargeable étant, comme celle 100% électrique, en phase de développement accéléré. La liste des modèles qui vont être déclinés en PHEV serait trop longue à récapituler ici, mais, en se limitant au secteur des SUV, on peut citer le Peugeot 3008, le Citroën C5 Aircross, le prochain Renault Captur, le Cupra Formentor, le nouveau Ford Kuga, les Jeep Renegade et Compass, etc.

En France, le Mitsubishi Outlander PHEV sort d'un excellent premier trimestre 2019 : 258 exemplaires, une progression de 211% par rapport à l'année dernière, et une deuxième place au classement des voitures PHEV les plus vendues dans le pays, à 10 exemplaires du leader, le Range Rover PHEV. Sans doute faut-il y voir une conséquence de la mise à jour opérée par Mitsubishi il y a quelques mois de cela, qui a apporté quelques discrètes retouches esthétiques et des améliorations techniques, avec notamment l'arrivée d'un nouveau bloc essence 2,4 litres à cycle Atkinson en remplacement du moteur 2,0 litres à cycle Otto.

'

Galerie: Essai Mitsubishi Outlander PHEV 2019