La marque est en avance sur son planning !

C'est un cap historique qu'a franchi Toyota en ce début d'année 2019, qui confirme que la stratégie opérée par le constructeur face à l'hybride est la bonne. En effet, durant le premier trimestre de l'année, la marque japonaise a écoulé plus d'une voiture sur deux en version hybride en Europe, un seuil jamais atteint et prévu plus tard dans son plan d'électrification. 

Toyota Motor Europe (TME) a en effet vendu 278'800 véhicules sur l'ensemble du continent lors du premier trimestre 2019, représentant une part de marché de 5,2 %, mais se targue surtout d'avoir écoulé un total de 143'300 voitures hybrides sur la même zone géographique, ce qui représente 51 % des modèles écoulés. Si les chiffres de TME reculent de 0,5 % d'une année sur l'autre, l'hybride seul progresse de 14 %.

L'Europe occidentale, clé du succès de l'hybride Toyota

Ces chiffres comprennent également ceux de Lexus (18'400 ventes sur l'ensemble), mais les proportions entre hybride et thermique restent similaires sur les deux marques. La percée de l'hybride est encore plus importante en Europe occidentale, où la proportion atteint 61 %. Pour les ventes Toyota seules, elles sont constituées de 59 % d'hybrides en Europe occidentale, et elles s'élèvent à 50 % d'hybrides sur le Vieux Continent.

Et le détail par modèle montre que ceux sur lesquels l'hybride est privilégié sont davantage écoulés avec cette motorisation mixte. Sur les 69'812 Yaris écoulées pendant cette période, 38'414 l'ont été en hybride. De même pour le C-HR, qui a été vendu à 37'060 exemplaires en hybride sur les 41'709 écoulés au total. La Corolla, incluant la version 4 portes, a enregistré 27'577, mais seulement 5203 en version thermique. Un problème qui ne se posera pas en France, puisque la nouvelle berline compacte, que nous avons essayée, ne sera commercialisée que dans deux versions hybrides de 122 et 180 chevaux. Quant au C-HR, il a également fait l'impasse sur les motorisations thermiques en France.

'