Ferrari aurait d'autres priorités à court terme.

Il y a quelques semaines, nous évoquions avec vous les futures Ferrari à venir à court terme. Depuis, la firme de Maranello a déjà présenté deux modèles, à savoir la F8 Spyder et la 812 GTS, deux voitures découvrables qui viennent orner le catalogue de la marque italienne de fort belle manière. Un troisième produit est attendu d'ici la fin de l'année. Il ne s'agira pas du SUV Ferrari tant attendu, ni d'un plus petit modèle doté d'un V6 que l'on veut comme le descendant de la Dino. En effet, Enrico Galliera, le Directeur commercial de la marque, s'est exprimé dans les colonnes de nos confrères de chez Autocar concernant cette fameuse "nouvelle Dino". Et les nouvelles ne sont, pour l'instant, pas très bonnes.

Après 2022 ?

Lorsque les journalistes de chez Autocar lui ont demandé si le projet d'une plus petite Ferrari était mort, Enrico Galliera a déclaré : "Je n'utiliserais jamais le mot 'mort' pour notre stratégie à venir. Mais ce n'est certainement pas quelque chose que nous prévoyons rapidement". Rappelons qu'en 2016, à l'époque où Sergio Marchionne était aux manettes, ce dernier n'avait clairement pas exclu la réintroduction du nom Dino et l'intégration d'un moteur V6 à son bord. Depuis, pas mal de choses ont changé, notamment la stratégie de la marque qui, mine de rien, doit aussi faire face au législateur et ses normes, tout en conservant son identité. Nous avons vu un bel exemple de ce que va nous proposer Ferrari à l'avenir avec la nouvelle SF90 Stradale et son groupe motopropulseur hybride développant 1000 chevaux.

Des Ferrari encore plus chères et encore plus exclusives ?

"Notre gamme de produits reflète la refonte de notre positionnement et, aujourd'hui, nous ne pensons pas qu'il soit nécessaire de concevoir un modèle d'entrée de gamme. Nous prévoyons de rester cohérents avec ce que nous avons déjà fait et ce que nous voulons faire", a déclaré Enrico Galliera. La SF90 Stradale fait partie des nouveaux plans de la marque, revus par Louis Camilleri, le nouveau patron de Ferrari. Pour faire simple, quinze modèles vont arriver sur le marché d'ici 2022 et quatre ont d'ores et déjà été présentés : la F8 Tributo, la F8 Spider, la 812 GTS et donc la SF90 Stradale. Toujours d'après Autocar, Ferrari aurait changé ses plans en se concentrant avant tout sur de nouveaux segment, avec des modèles plus chers notamment. La SF90 en est le parfait exemple puisqu'elle coûte 25 % de plus que le reste de la gamme. A contrario, une "nouvelle" Dino aurait été le modèle le moins cher, en dessous d'une certaine Portofino qui occupe ce poste actuellement. Un poste à pratiquement 200'000 euros hors option cela dit.