Pour contrer les dangers d'un rassemblement de masse.

Les annulations en cascade annoncées ces derniers jours pour divers événements en Europe laissaient de moins en moins d'espoir pour que le Salon de Genève n'ait lieu, et l'annonce officielle a été faite : Palexpo SA a pris la décision d'annuler l'édition 2020 du salon face à l'épidémie grandissante de Coronavirus. Prévu initialement du 5 au 15 mars, le Salon de Genève 2020 est donc annulé par crainte d'une propagation plus facile de la maladie, qui a un potentiel de contagion très élevé.

C'est en réalité une décision du Conseil fédéral ce vendredi 28 février au matin qui met un terme aux espoirs des organisateurs de tenir l'événement : "Le Conseil fédéral a décidé de déclaré la situation qui prévaut actuellement en Suisse de 'situation particulière' au sens de la loi sur les épidémies, et d'interdire les manifestations de plus de 1000 personne. L'interdiction entre en vigueur avec effet immédiat et vaut jusqu'au 15 mars au moins. Pour le Conseil fédéral, la priorité absolue va à la population. Cela lui donne la compétence d'édicter des mesures relevant en temps normal de la compétence des cantons après avoir consulté ces derniers."

Le premier cas de Coronavirus à Genève a été découvert cette semaine et cela a certainement mis un dernier coup fatal à l'organisation de cet événement populaire, où des milliers de personnes se rendent chaque année. Des salons horlogers avaient déjà été annulés à Genève et Zurich tandis qu'en Europe, on a notamment vu l'annulation d'un salon sur les smartphones, prévu à Barcelone.

Les organisateurs ont repoussé au maximum cette décision et comptaient toujours tenir cette édition 2020 en prenant des mesures de propreté des lieux, et en demandant à ses visiteurs venant des zones sensibles dans le monde de s'imposer une durée de quarantaine avant de se rendre au salon. Mais l'absence de possibilité de contrôler cela et l'inquiétude grandissante face à la rapide propagation de l'épidémie ont finalement eu raison de l'événement.