Les versions hybrides rechargeables devraient arriver au restylage du modèle, d'ici environ trois ans.

L'Aston Martin DBX, c'est le véhicule qui doit remettre à flot la firme de Gaydon après des années un peu compliquées, surtout la dernière, avec beaucoup de changements, notamment en interne et l'arrivée de Lawrence Stroll comme propriétaire. Pour le moment, le DBX est motorisée avec un seul bloc, à savoir le fameux V8 4,0 litres bi-turbo issu de chez Mercedes-AMG et qui développe, au sein du SUV britannique, la bagatelle de 550 chevaux.

L'offre devrait rapidement s'étoffer avec l'arrivée d'une version V12 5,2 litres bi-turbo, un bloc que nous connaissons déjà plutôt bien puisqu'il équipe la DBS Superleggera. Le DBX serait alors l'un des seuls SUV, avec le Rolls-Royce Cullinan, à être équipé d'un douze cylindres, en attendant aussi le Ferrari Purosangue, le premier SUV du constructeur italien. Reste à savoir quand le DBX sera proposé avec un V12.

Aston Martin DBX

Mais la vraie machine à cash d'Aston Martin, ce ne sera pas la version V12, mais certainement les modèles hybrides rechargeables qui devraient arriver d'ici trois ans, au restylage du modèle. En effet, Aston Martin et Mercedes-AMG viennent d'étendre leur partenariat, portant désormais sur le partage des futurs groupes motopropulseurs hybrides de la firme d'Affalterbach. Rassurez-vous, le DBX n'héritera pas du quatre cylindres hybrides de la future Mercedes-AMG C 63, mais il aura tout de même le droit à l'ablation de quelques cylindres.

L'Aston Martin DBX devrait donc avoir le droit à du V6 hybride et du V8 hybride, deux motorisations actuellement en plein développement du côté de chez Mercedes-AMG. Les futures Mercedes-AMG 63e et 73e ont déjà été aperçus en cours de tests, sous le capot des Classe S et autres GT Coupé 4 portes

Comme énoncé plus haut, Aston Martin joue gros avec son DBX et espère en écouler environ 6000 unités en 2021, soit près de deux fois plus que la totalité des ventes de la marque en 2020 (3394 immatriculations). Il faut dire que la pandémie n'a pas arrangé les choses pour Aston Martin en 2020, mais même en dehors de ce contexte, malgré un plan produit intéressant, la firme de Gaydon doit pérenniser ses ventes afin d'y voir un peu plus clair à moyen terme.