La nouvelle supercar T.33 de Gordon Murray Automotive fera ses débuts le 27 janvier à 17h00 GMT (18h en France). Pour l'instant, la société ne révèle pas grand chose sur le nouveau modèle, mais la vidéo teaser (ci-dessous) montre le badge du véhicule.

Gordon Murray Automotive construira la T.33 au sein de son nouveau siège mondial et campus technologique à Windlesham, dans le Surrey, en Angleterre. Le site comprendra des emplacements pour la conception et le développement des véhicules, une piste d'essai et un centre d'héritage. Il accueillera également les ventes et les services aux clients.

 

"Je suis convaincu que notre nouvelle supercar et notre nouveau site changeront la donne dans l'industrie automobile britannique. Nous aurons de nombreuses étapes importantes à franchir pour notre siège au cours des deux prochaines années. Mais l'une des plus importantes sera le 27 janvier, lorsque nous dévoilerons le premier véhicule Gordon Murray Automotive qui y sera fabriqué", a déclaré Gordon Murray.

La T.33 sera placée sous la T.50 dans la gamme automobile de Gordon Murray et se présente déjà comme une GT. Selon Top Gear, le nouveau modèle utilise une version différente du V12 de 4,0 litres conçu par Cosworth, par rapport au modèle haut de gamme. Les acheteurs peuvent choisir une boîte de vitesses manuelle ou automatique.

La plate-forme de la T.33 diffère également de celle de la T.50 en utilisant le procédé iStream Carbon de Murray. Il utilise deux peaux de carbone entre un noyau en nid d'abeille qui est beaucoup plus rapide à produire que les méthodes traditionnelles. L'innovation de production a fait ses débuts sur la Yamaha Sports Ride Concept de 2015.

Alors que la T.50 ressemble à la précédente McLaren F1 développée par Murray en plaçant le conducteur au milieu et en ayant un siège de chaque côté, la T.33 serait une biplace traditionnelle.

Tout le reste de la T.33 est un mystère complet. On peut supposer que le prix est inférieur au coût de la T.50, qui s'élève à 2,36 millions de livres sterling et dont l'entreprise ne construit que 100 unités. Il y a également 25 exemplaires de la T.50S Niki Lauda développée davantage pour un usage sur piste.