Le marché européen des voitures neuves a continué à vivre des moments difficiles au cours du premier semestre de cette année. Les dernières données publiées par JATO Dynamics indiquent que les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 14 % par rapport à la même période de 2021, pour atteindre 5,54 millions d'unités dans 27 nations européennes.

C'est bien différent de la variation positive observée en Chine (+3,4 %) mais meilleur que les résultats aux États-Unis, où le marché a plongé de 18,2 %.

Ventes de voitures électriques en Europe au 1er semestre 2021-2022

Parmi les valeurs refuges qui ont évité une nouvelle chute figurent les SUV et les voitures électriques. Les premiers ont enregistré une baisse modérée de seulement 4% en comptant pour près de 50% du volume. Les secondes ont fait beaucoup mieux, leurs immatriculations passant de 485 000 unités au premier semestre 2021 à 633 200 unités au premier semestre 2022, soit une hausse de 31 %. Cela signifie que les VE (voitures électriques) comptent désormais pour 11,4% du marché total, soit près de quatre points de plus que leur part de marché un an plus tôt.

La croissance de Tesla ralentit

La demande croissante de véhicules électriques n'a pas profité de la même manière à tous les constructeurs automobiles. Tesla, par exemple, n'a pas été en mesure de tirer parti de cette croissance et, même si elle a immatriculé plus de voitures que jamais, sa croissance est restée en deçà de celle du marché global. Confrontée à des problèmes de disponibilité de nouvelles voitures en raison de l'arrêt de la production dans son usine chinoise, la société de la Silicon Valley a vu sa part de marché sur le marché des VE diminuer de 13,75 % au premier semestre 2021 à 13,33 % au premier semestre 2022.

M1Numbers 44 EN 2

Cette perte de 0,42 point place Tesla au troisième rang des équipementiers ayant perdu le plus de parts de marché sur la période, juste derrière le groupe Volkswagen, qui a perdu 5,7 points, et le groupe Nissan, qui a perdu 1,4 point. Tesla a été sévèrement touché par une chute massive des immatriculations de la Model 3 au cours du mois de juin (-76%), un mois habituellement très fort en termes de volume.

Alors que la marque se dirige vers la pleine utilisation de sa nouvelle usine à Berlin, elle dépend encore des produits provenant de ses usines à l'étranger. Cependant, d'autres raisons expliquent le ralentissement de sa croissance en Europe.

Une concurrence plus forte que jamais

La Model 3 est désormais confrontée à une concurrence plus importante, non seulement à l'extérieur mais aussi à l'intérieur du pays. La BMW i4 et la Polestar 2 sont deux rivales directes qui ont continué à gagner du terrain en juin. En outre, comme cela s'est produit aux États-Unis et en Chine, la Tesla Model Y est devenue une alternative sérieuse et plus attrayante. En fait, la Model Y a été le véhicule électrique le plus immatriculé en Europe au cours des six premiers mois de cette année.

La course à l'électrification implique presque toutes les marques disponibles en Europe. Le groupe BMW, par exemple, est le constructeur qui connaît la croissance la plus rapide sur ce segment, sa part de marché passant de 5,76 % au premier semestre 2021 à 8,37 % un an plus tard. Ses derniers produits, tels que l'iX, l'iX3 et l'i4, reçoivent un accueil positif du public.

Top 10 des meilleures ventes du Segment B en Europe au 1er semestre 2022

Le coréen Hyundai-Kia connaît également une croissance plus rapide que ses rivaux grâce aux bons résultats affichés par la Hyundai Ioniq 5 et la Kia EV6, en plus de la bonne position de la Hyundai Kona et de la Kia Niro. Hyundai-Kia s'est correctement positionné comme un fabricant sérieux de VE avec des produits intéressants et des prix compétitifs.

Stellantis est également un gagnant au cours de cette période. Elle a consolidé sa position de deuxième vendeur de VE en Europe, juste derrière le groupe Volkswagen. Cela est possible grâce aux très bons résultats de la Fiat 500, troisième voiture électrique pure la plus immatriculée en Europe sur la période. Il semble que l'emblématique Fiat répète la formule du succès de la version à moteur à combustion interne : un design attrayant, une conduite facile et un entretien peu coûteux. 

Galerie: Ventes voitures au 1er semestre 2022 (Motor1 Numbers)