La Ferrari LaFerrari n’était déjà plus en production au moment où McLaren a sortie la Senna en 2018. Ce sont toutes deux des supercars rares et puissantes (bien qu’elles ne soient pas des rivales directes) qui offrent de grosses performances, et ce test vidéo a réuni les deux montures pour participer à une série de courses en ligne droite sur 400 mètres, en départ arrêté.

La Senna, de 2019, est propulsée par le moteur V8 bi-turbo de 4,0 litres de McLaren qui développe 789 chevaux et 800 nm de couple. Il est associé à une transmission automatique à double embrayage, à sept rapports, qui alimente les roues arrière enveloppées de pneus Pirelli Trofeo R. Le tout en fait une véritable bête de course, taillée pour les circuits.

Galerie: McLaren Senna : Premier essai

Cette LaFerrari, de 2015, a un moteur beaucoup plus gros : un V12 de 6,3 litres. Cependant, c'est aussi un hybride qui bénéficie d'une assistance électrique qui pousse la puissance de l’italienne à 950 ch et 900 nm de couple. Mais ces chevaux en plus se font au prix d'un poids supplémentaire avec le système hybride, ce qui la porte à 1 370 kg contre 1 198 kg pour l’anglaise.

La Ferrari est une propulsion arrière comme la McLaren, avec une boîte de vitesses à double embrayage à sept rapports située entre le moteur et les roues. Ces pneumatiques sont des Michelin non spécifiés.

Galerie: KVC - Ferrari LaFerrari à Daytona

Attentions spoilers

Les deux voitures se sont donc affrontés sur trois rounds. Dans le premier, les deux supercars ont pris un bon départ mais la Senna a presque instantanément laissé LaFerrari sur place pour aller franchir la ligne d'arrivée la première.

La deuxième course a vu la Ferrari prendre un bien meilleur envol cette fois, à la limite du faux-départ. Cela lui a permis de devancer largement la McLaren avant que celle-ci ne puisse vraiment décoller. La Senna n'a pas pu rattraper son retard avant que le duo ne franchisse la ligne d'arrivée, offrant à l'hypercar italienne sa première victoire.

La course finale a vu les deux concurrentes prendre le même départ, mais la Senna a rapidement commencé à s'éloigner de la Ferrari qui n’a pas su donner de réponse à la Mclaren qui remporte cette ultime épreuve et la victoire dans ce match.

McLaren et Ferrari développent toutes deux des hypercars de nouvelle génération. Chez Mclaren, le successeur de la P1 est attendu d'ici 2026, tandis que Ferrari pourrait lancer son concurrent surpuissant un an plus tôt. 

Bien que les deux voitures diffèrent nettement, elles devraient être équipés de groupes moto-propulseurs hybrides, car même les hypercars de nouvelle génération ne peuvent malheureusement pas échapper à l'électrification, même progressive. En revanche, la puissance devrait encore s’accroître, de chaque côté.

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!