Alors qu’il ne reste plus que quelques mois de préparation avant la 92ème édition des 24 Heures du Mans, Alpine a pu faire rouler tous ses pilotes sur le superbe tracé de Portimao (au Portugal), les 11 et 12 décembre derniers. Parmi eux se trouve un ancien pilote de Formule 1 et fils d’un célèbre septuple champion du monde : Mick Schumacher.

655d1cf04a32a

Mick avait déjà testé l'Hypercar d'Alpine à Jerez (Espagne).

Recruté en novembre, le jeune allemand (dont ce n’était pas le premier roulage avec l’équipe) s’est adonné à une série de tests aéro, de réglages (notamment côté moteur) et à différentes procédures avec les autres pilotes maison. Il était accompagné par Charles Milesi, Matthieu Vaxiviere, Paul-Loup Chatin, Ferdinand Habsburg et le vétéran Nicolas Lapierre qui possède un palmarès fourni avec Alpine dont trois victoires (sur quatre) aux 24 Heures du Mans LMP2. Ensemble, l’équipage a parcouru plus de 3000 kilomètres.

Mick Schumacher : la bonne recrue ?

Après un bref passage anonyme en Formule 1 (il y en a eu de la tôle froissée), Mick peut redonner vie à sa carrière grâce à cette signature chez Alpine. L’allemand, que est un novice dans la discipline, est en tout cas impatient d’y être :

"C’est un nouveau challenge s'offre à moi, dans la catégorie Hypercar du championnat FIA WEC. La voiture est impressionnante et j'ai hâte de débuter cette compétition. J'ai grandi et évolué avec des monoplaces donc piloter une voiture au cockpit fermé et aux roues couvertes sont une excellente opportunité pour moi d'affiner mes compétences de pilotage. Les courses d'endurance sont un nouveau défi et je suis sûr que nous allons vivre de belles émotions ensemble l’année prochaine avec Alpine."

Bien que Schumacher entame ses débuts dans ce championnat, l’écurie Mercedes de Formule 1 l’a de nouveau confirmé dans son rôle de pilote de réserve pour 2024. Juste au cas où…

formula-1-news-2022-mick-schum-2

Schumi Jr était dans l'attente d'un baquet compétitif depuis la fin de l'année 2022. C'est désormais chose faite.

Avec le retour des grands constructeurs dans la discipline, la saison 2024 de WEC sera peut-être un futur classique du genre (on croise les doigts). L’apothéose de la compétition aura bien sûr lieu au Mans lorsque Toyota (championne du monde en titre), Ferrari, Porsche, Cadillac, Peugeot, BMW, Lamborghini, Isotta Fraschini et Alpine se disputeront cette victoire tant convoitée. Mick Schumacher fera-t-il mieux que la 5e place de son illustre père, Michael, lors des 24 Heures du Mans en 1991 (sur Mercedes) ? Rendez-vous du 12 au 16 juin pour connaître la réponse !

Galerie: Alpine A 424