Toyota a annoncé un investissement supplémentaire de 1,3 milliard de dollars dans son usine de Georgetown, dans le Kentucky. La marque a indiqué dans un communiqué que cet investissement sera consacré à l'assemblage de son futur SUV électrique à trois rangées de sièges pour le marché américain.

Le nouvel investissement soutiendra également la construction d'une nouvelle ligne d'assemblage de batteries. Celle-ci vient compléter les plans de Toyota visant à assembler des batteries sur son site de Caroline du Nord. Avec ce dernier investissement, l'engagement de Toyota en faveur de l'électrification aux États-Unis s'élève à près de 10 milliards de dollars.

Se recharger au maximum

Toyota intensifie ses efforts d'électrification aux États-Unis

Toyota a longtemps été accusé d'être un retardataire intentionnel dans le jeu des VE, la direction de l'entreprise privilégiant les voitures à hydrogène et hybrides. Cette dernière a connu un succès considérable ces derniers temps, mais il se pourrait qu'elle soit en train de changer d'avis sur les véhicules électriques.

Une grande partie de cet investissement a été consacrée au développement du futur challenger Kia EV9, qui devrait entrer en production d'ici 2025, selon Toyota.

Lors du sommet "Beyond Zero" organisé par Toyota en 2021, le constructeur automobile a annoncé son intention de lancer 30 BEV dans le monde d'ici à 2030. L'un de ces concepts a été baptisé "bZ Large SUV". Le nouveau modèle destiné à l'Amérique du Nord est probablement lié à ce concept et devrait, selon les rumeurs, s'appeler bZ5x.

Toyota Kentucky

Le plus grand site de production mondial de Toyota à Georgetown, Kentucky

Après des décennies de construction de voitures à combustion et de voitures hybrides, Toyota s'est lancé tardivement dans la course aux véhicules électriques. Il n'existe qu'une seule voiture électrique pure de marque Toyota vendue aux États-Unis, la bZ4x. La Subaru Solterra et la Lexus RZ 450e sont identiques mais ont des finitions différentes.

Ce nouvel investissement s'inscrit dans le cadre de l'approche multidimensionnelle de Toyota en matière d'électrification. Cette approche comprend la promotion des hybrides auto-chargeurs, des hybrides rechargeables (PHEV), des véhicules à pile à combustible à hydrogène (FCEV) et des véhicules électriques à batterie (BEV).

Toyota continuera également à investir dans les moteurs à combustion.

Jack Hollis, directeur des ventes de Toyota Motor North America, a récemment confirmé cette approche : "nos concessionnaires ne nous disent pas que les clients veulent des VE plus que d'autres choses. Ils nous disent qu'ils veulent des VE en tant que choix", a-t-il déclaré lors d'une conférence de la NADA la semaine dernière.