Les chiffres ont largement souffert du confinement le mois dernier.

Comme en mars, le marché de l'automobile en France a largement été impacté par la pandémie due au coronavirus en avril, et par le confinement mis en place pour lutter contre le COVID-19. Mais les voitures préférées des Français restent les mêmes, et la Renault Clio reprend son trône de véhicule le plus vendu dans l'Hexagone, laissé depuis janvier à la Peugeot 208.

La citadine au losange s'est en effet écoulée à 2415 exemplaires, ce qui représente une nette avance sur la Peugeot 208, qui culmine à 1859 unités vendues, et fait de la petite Renault la seule à avoir franchi le cap des 2000 ventes, sur un marché qui s'est effondré de 89 % par rapport au même mois l'année précédente. La troisième place est occupée par l'autre best-seller en France, citadine elle aussi, la Citroën C3, qui oppose une légère résistance au duo infernal avec 1192 ventes.

Elle reprend une place sur le podium de peu, puisque le Peugeot 2008 continue ses très bons chiffres et s'est vendu à 1155 exemplaires en avril. C'est d'ailleurs le quatrième et dernier modèle à avoir franchi la barre des 1000 unités écoulées, ce qui montre à quel point les concessions ont peiné à écouler leur stock. Cinquième du classement, le Peugeot 3008 n'a d'ailleurs trouvé que 800 nouveaux propriétaires et devance le Citroën C3 Aircross (717).

Renault place trois modèles supplémentaires dans ce classement avec la Twingo (702), la Mégane (646) et le Captur (635), qui subit tout de même largement la loi de son principal concurrent, le 2008, qui joue avec le trio de tête. Enfin, Dacia place le Sandero dans ce top 10 avec 611 ventes.

On constate donc que malgré la crise et la gestion différente selon les marques, les modèles plébiscités restent les mêmes, mais certains constructeurs pourraient tirer leur épingle du jeu à la reprise. On pense notamment à Toyota, qui n'a vendu qu'une cinquantaine d'exemplaires de chacun de ses modèles, et qui pourrait profiter de l'assouplissement du confinement pour valider un grand nombre de ventes en mai.