Les vieillissants Citroën C4 Picasso de la police espagnole vont être remplacés au fur et à mesure par des SUV.

Ça fait un petit moment que vous n'avez pas vu les forces de l'ordre françaises rouler en voitures françaises, si ce n'est de vieillissants modèles ? C'est normal, puisque les récents appels d'offres ont été principalement remportés par des marques étrangères, à savoir Ford ou encore plus récemment Škoda.

Le dernier appel d'offres en date concernait le renouvellement des sportives de la Gendarmerie Nationale et le remplacement des vieillissantes Renault Mégane R.S. de deuxième génération. Si nous pensions que l'appel d'offres allait être remporté par Renault et sa nouvelle Mégane R.S., c'est finalement Seat, une marque ibérique, qui tire son épingle du jeu et qui livrera prochainement 17 Seat Leon Cupra à la Gendarmerie Nationale (et non pas les nouvelles Cupra Leon).

SEAT Leon Cupra Gendarmerie
SEAT Leon Cupra Gendarmerie

Du côté de la police espagnole, c'est l'effet inverse qui se produit puisque le groupe PSA vient de remporter un appel d'offres concernant le renouvellement d'une partie de la flotte de la Cuerpo Nacional de Policía. Les forces de l'ordre ibériques vont donc s'équiper de SUV pour remplacer leurs 1000 Citroën C4 Picasso vieillissants.

La flotte sera constituée de Citroën C5 Aircross équipé d'un moteur PureTech de 130 chevaux et de Peugeot 3008 HYbrid de 225 chevaux. Pour compléter le tout, 365 Peugeot 308 et 244 Opel Astra seront utilisées comme véhicules banalisés.

La police espagnole roule déjà depuis plus de trois décennies en voitures françaises, avec des Talbot Horizon notamment dans les années 80, des Citroën BX, des Peugeot 306, des Citroën Xantia et des véhicules de la gamme Picasso, à savoir des Xsara puis des C4.

Citroën C5 Aircross pour la Police Nationale
Citroën C5 Aircross pour la Police Nationale

La France en voitures espagnoles et la police espagnole en voiture française, voilà un sacré paradoxe quand on sait que le gouvernement prône le "Made in France". Sauf que l'Union européenne régit les marchés afin d'avoir une harmonisation des règles et des procédures, pour que toutes les entreprises puissent avoir accès aux appels d'offres.

Le choix de Cupra pour la gendarmerie n'a d'ailleurs pas pleinement satisfait le directeur général de la Gendarmerie Nationale, Christian Rodriguez, qui a rappelé que le choix de la Leon Cupra est le résultat d'un appel d’offres et "avec les marchés on ne fait pas ce qu'on veut". Comme énoncé plus haut, il y a une mise en concurrence obligatoire. Renault a d'ailleurs bien participé à l'appel d'offres de la Gendarmerie Nationale, mais d'après les informations de nos confrères du Figaro, le malus indexé à la Mégane R.S. aurait joué en sa défaveur.

Les forces de l'ordre tricolores comptent toutefois sur des voitures françaises au sein de ses flottes. Gérald Darmanin a d'ailleurs annoncé l’arrivée de 5008 pour épauler les policiers et gendarmes, et il a aussi précisé qu'un autre appel d'offres pourrait être lancé pour l'obtention de véhicules hybrides rechargeables. On pense évidemment aux Peugeot 3008 HYbrid et HYbrid4, mais aussi à la récente Peugeot 508 PSE qui aurait fière allure avec ses 360 chevaux pour la Gendarmerie Nationale.

Mais attention, du côté de chez Škoda il y a aussi de quoi faire avec la nouvelle Octavia en hybride rechargeable, tout comme la Seat Leon qui dispose du même groupe motopropulseur. Ces modèles sont aussi déclinés en versions dynamiques avec la Cupra Leon eHybrid et la Škoda Octavia RS iV, deux modèles hybrides rechargeables qui développent 245 chevaux.

Galerie: Les voitures de la police espagnole